Linux se faufile dans l’iPhone

Mobilité

Un hacker a réussi à faire tourner Linux sur l’iPhone. Seul bémol : sous cet OS, un certain nombre de pilotes jugés indispensables ne sont pas pris en charge.

Apple n’a rien demandé, mais l’OS Linux a réussi à trouver sa place sur l’iPhone. Ce petit exploit est dû au développeur Planetbeing, un hacker membre de l’iPhone DevTeam. Celui-ci a réussi à installer le noyau Linux 2.6 sur le smartphone de la firme à la Pomme.

Ce tour de force a au moins le mérite de démontrer que l’iPhone est capable de tourner sous deux système d’exploitation différents. Toutefois, la version Linux implantée par Planetbeing est loin d’être complète et l’OS se contente de gérer le strict minimum.

De nombreux pilotes manquent en effet à l’appel. Ainsi, l’utilisation de l’iPhone sous le noyau 2.6 de Linux de permet pas de gérer l’écran tactile, le Wi-Fi ou encore l’accéléromètre, qui permet aux images de basculer automatiquement du mode portrait au mode paysage, et inversement. Ce qui n’empêche pas Planetbeing de poster une vidéo où il fait la démonstration de l’utilisation du noyau Linux sur l’iPhone.

Et pour exploiter un maximum de combinaisons, un groupe de développeurs travaillerait déjà au portage de Google Android sur l’iPhone. Ce système d’exploitation n’est pour le moment uniquement disponible que sur le smartphone G1 commercialisé par T-Mobile aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur