LinuxWorld: JBoss consolide son middleware

Cloud

Juste avant l’annonce de son rachat par Red Hat, l’éditeur open source avait dévoilé une batterie de nouveautés produits liées à sa plate-forme JEMS.

Alors que Red hat vient d’annoncer le rachat de Jboss dans la journée de lundi (voir édition du jour), la société visée par l’opération avait profité du salon LinuxWorld, qui s’est tenu à Boston du 3 au 6 avril, pour présenter trois solutions intégrées à sa plate-forme JEMS (JBoss Enterprise Middleware Suite).

Il a tout d’abord annoncé la version 3.1 de son serveur de gestion des processus métier (jBPM 3.1). Cet outil, qui a été intégré à la suite JBoss à la fin de l’année 2004, permet de décrire un processus métier de manière graphique “pour architecturer une application ou un système d’information suivant ce processus”, explique Sacha Labourey, directeur général de JBoss Europe.

“Il est intéressant de sortir le processus dans un service indépendant pour permettre de changer ultérieurement cette règle métier plus facilement que si elle était intégrée à la logique même de l’application”, précise le représentant de Jboss.

JBoss a également dévoilé une nouvelle version de son moteur de règles métier (JBoss Rules 3.0), un moteur qui est issu du projet open source Drools, acquis par l’éditeur mi-2005. JBoss Rules permet lui de “décrire des règles pour ensuite les exposer à un ensemble de faits. Concrètement, on peut imaginer son utilisation dans un avion. Un avion doit, par exemple, pouvoir réagir dune certaine manière dans certaines conditions. Un moteur de règle permet de dire que si lavion rencontre un problème spécifique, une action spécifique doit alors immédiatement être générée”, ajoute Sacha Labourey. Ce produit est désormais proposé aux clients en support de niveau Platinium et Gold, ce qui signifie que JBoss est en mesure d’assurer des services de support et de formation qui lui sont associés.

La dernière annonce de ce salon concerne JBoss Transactions, un nouveau produit open source issu du rachat en mai 2005 d’Arjuna Technologies, un spin-off de Hewlett-Packard à l’origine de solutions propriétaires de middleware.

Il s’agit ici d’une plate-forme “haut de gamme” de gestion des transactions distribuées. Elle permet de considérer un ensemble de transactions comme “un tout” afin que toutes les applications qui participent à ces transactions les valident ou les invalident (si elles ont échoué à un moment donné).

Renforcement dans les architectures orientées services

Dernièrement, JBoss a lancé deux autres projets visant à renforcer sa plate-forme open source orientée services (SOA ou Service Oriented Architecture): JBoss Messaging, une plateforme de messagerie dentreprise, et JBoss Web, un serveur Web basé sur Apache.

“Toutes ces annonces ont un point commun, conclut Sacha Labourey. Elles préparent le noyau ESB (Enterprise Service Bus ou Bus de Service d’Entreprise) que l’on sortira à la fin de l’année et qui nous permettra d’intégrer différentes applications pour les faire communiquer entre elles”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur