Lionel Jospin et sa Commission de Déontologie victimes de fausses rumeurs sur le Web

Régulations

Un texte anonyme, en proférant de fausses accusations, cherche à discréditer la Commission de Rénovation et de Déontologie dirigée par Lionel Jospin. Une preuve de plus qu’il est facile de répandre et de voir circuler des calomnies sur Internet, sans que rien ne soit fait pour les arrêter.

Si certains en doutaient encore, la diffamation et les fausses accusations concernent aussi le secteur de l’Internet.

Pour preuve en est cette « affaire » révélée par Le Nouvel Observateur, mettant en cause les conditions de travail au sein de la Commission de Rénovation et de Déontologie de la vie publique, dirigée par Lionel Jospin et mise en place par le Président de la République, François Hollande, en juillet.

Rappelons que sa mission est de formuler des propositions précises concernant la rénovation de la vie politique française.

Cette commission se doit « de définir les conditions d’un meilleur déroulement de l’élection présidentielle et s’interrogera sur le statut juridictionnel du président élu. Elle examinera les voies d’une réforme des scrutins applicables aux élections législatives et sénatoriales et formulera des propositions permettant d’assurer le non-cumul des mandats des membres du Parlement ou du gouvernement avec l’exercice de responsabilités exécutives locales», rappelait un communiqué officiel en juillet dernier.

Mais des rumeurs circulant sur la Toile cet été ont mis en doute l’intégrité des membres de cette commission.

Un texte anonyme propagé sur Internet ces dernières semaines a ainsi accusé les membres de la Commission de Rénovation et de Déontologie de la vie publique « de percevoir des rémunérations extravagantes (plus de 100.000 euros pour certains) », souligne Le Nouvel Observateur.

Il indique également sur les personnalités consultées toucheront une indemnité et que des personnes proches des membres siégeant à cette commission ont été recrutées…

Et ce texte d’asséner : « La commission va coûter au contribuable 2.444.000 euros sans compter les frais annexes. Faites passer le message, il faut faire le travail que la presse refuse de faire”.

Ce qui est faux : les 14 membres de la commission sont tous bénévoles, et aucun d’entre n’y a recruté des membres de sa famille.  Le contraire aurait en effet été mal vu, pour une commission dont la principale motivation repose sur le respect de la déontologie…

Reste que ce texte diffamatoire et anonyme continue de circuler sur le Web, sans que rien ne puisse être fait pour l’arrêter…

 

 

Crédit image : Copyright Tale-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur