L’iPaq arrive en France

Cloud

Le PC simplifié et dédié à l’entreprise de Compaq, l’iPaq, est maintenant disponible en France. Dans le même temps, le constructeur enrichit son offre d’ordinateurs portables avec 5 nouveaux modèles.

Présenté il y a quelques mois aux Etats-Unis, l’iPaq débarque officiellement en France. Ce terminal, destiné aux entreprise, est très modulable et présente l’avantage d’occuper peu d’espace sur ou sous le bureau. Décliné en deux familles (Tendance et Avant Garde), chacune proposant respectivement 6 et 2 configurations, l’iPaq est vendu à des tarifs très compétitifs mais sans écran. Ainsi un modèle muni d’un Celeron cadencé à 500 MHz, de 64 Mo de mémoire vive, d’un disque dur de 4,3 Go, d’un contrôleur réseau 10/100 et de composants graphique et sonore intégrés à la carte mère, sera vendu 3 690 francs HT. Si on remplace le Celeron par un Pentium III cadencé à la même vitesse et que l’on double la mémoire vive (la passant ainsi à 128 Mo), l’iPaq coûtera alors 6 190 francs HT. A noter que la différence entre les modèles Tendance et Avant garde se limite à l’utilisation exclusive de ports USB sur les seconds. Une offre somme toute très proche de l’e-Vectra d’HP (voir édition du 23 février 2000).

Outre l’iPaq, le constructeur texan a aussi annoncé ce mardi cinq nouveaux PC portables afin de compléter ces gammes Prosignia Notebook et Armada. En entrée de gamme, Compaq propose désormais le Prosignia Notebook 100 doté, en version de base, d’un processeur AMD K6-2 cadencé à 475 MHz et de 32 Mo de mémoire vive. Modem 56K et lecteur de CD-Rom sont intégrés et le portable se voit pourvu d’un écran 12,1 pouces en matrice active ou passive, au choix. Proposé à 7 990 francs HT, il est livré avec Windows 98 et Word 2000. Autre modèle relativement bon marché (pour un portable), l’Armada V300. Il embarque un Celeron à 500 MHz, 32 Mo de mémoire, un disque dur de 4,3 à 6 Go, et un écran de 13 à 14,1 pouces, toujours avec le choix entre matrice active et passive. L’entrée de gamme sera facturée 11 350 francs HT. Plus haut dans la gamme Armada, le M300 bénéficie maintenant des Pentium III mobiles cadencés à 500 MHz et utilisant la technologie SpeedStep (voir édition du 3 janvier 2000). Principales améliorations, le disque dur passe à 12 Go et l’écran à 11,3 pouces en technologie CTFT XGA (Résolution maximum : 102×768 points en millions de couleurs). Ultra portable, il est facturé quasiment le double du prix du V300 à 22 450 francs HT le premier modèle.

Encore plus haut de gamme, le E500 s’enrichit du Pentium III à 600 MHz ainsi que d’une nouvelle carte de communication au format mini-PCI combinant un modem 56K et une carte réseau Ethernet 10/100 Base-T. Il est proposé à partir de 23 100 francs HT. Enfin le M700 complète la gamme avec désormais le Pentium III mobile à 650 MHz tout en haut de l’offre. Complet avec son écran de 14,1 pouces en matrice active et son lecteur de DVD sur baie amovible, le M700 coûte quand même la bagatelle de 29 450 francs HT pour le modèle le moins bien équipé.

Pour en savoir plus : Compaq en France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur