L’iPod par HP sort de l’ombre

Cloud

Le deuxième constructeur informatique mondial a présenté sa propre version iPod. C’est un clone du baladeur numérique d’Apple doté de quelques spécificités techniques.

A l’occasion d’une conférence de presse organisée à Miami, Carly Fiorina, PDG de HP, a donné le feu vert pour la commercialisation de “Apple iPod par HP”, le clone du baladeur numérique vedette d’Apple. Vu de l’extérieur, rien ne distingue ce nouveau baladeur HP de son modèle (voir édition du 19 juillet 2004), hormis sa face arrière où cohabitent les logos d’Apple et celui d’HP. Surprise : l’iPod d’HP ne sera pas bleuté, ainsi que le laissait supposer le prototype présenté par la P-D.G du groupe américain en janvier dernier (voir édition du 9 janvier 2004).En revanche, HP fournit avec l’appareil des “tatous” imprimables destinés à faciliter sa personnalisation. Ces autocollants très fins sont à appliquer sur la face externe de l’iPod. HP indique qu’ils résistent notamment à l’eau, sont relativement solides et aideront à protéger son iPod des aléas du temps. Une bibliothèque de ce nouveau type de jaquettes sera mise à disposition des acheteurs sur un site d’HP. Ces autocollants personnalisables sont évidemment destinés à attirer les clients vers la ligne de produits d’impression commercialisée par HP, qui se situe davantage dans le coeur de métier du constructeur informatique. Pour le reste, l’iPod d’HP sera fourni en deux versions : l’une de 20 Go et l’autre de 40 Go, similaires à celles déjà vendues par Apple. Les prix, eux aussi, restent les mêmes que ceux déjà proposés par la Pomme : respectivement 299 et 399 dollars (245 et 330 euros). Les autres caractéristiques techniques ne changent pas, à une exception près : l’iPod d’HP ne semble pas compatible avec un Mac. Même si la connectique fournie (un câble Firewire et un câble USB 2.0) s’avère compatible. L’appareil n’est disponible pour le moment qu’aux Etats-Unis. Les premiers clients ayant passé commande devraient obtenir leur baladeur vers le 15 septembre prochain.Objectif : un retour gagnant des deux côtésPour HP, cette collaboration avec Apple a pour objectif de profiter de l’engouement du public pour le baladeur numérique estampillé « La Pomme ». La firme de Carly Fiorina compte aussi sur sa forte présence au sein des réseaux des chaînes de distribution américaines pour voler la vedette à Apple. HP compte s’appuyer sur des relais de commercialisation comme Circuit City, CompUSA, Best Buy ou Costco. Evidemment, il y a fort à parier qu’HP propose l’iPod à des conditions tarifaires avantageuses, lorsqu’il est vendu avec un PC.Côté Apple, l’opération semble également gagnante : quoi qu’il arrive avec cette opération marketing d’envergure, le baladeur HP est marqué du sceau d’Apple. L’objectif de la firme semble donc simple : augmenter la diffusion de son périphérique, ainsi que son expérience utilisateur jusqu’ici inégalé. En effet, l’iPod par HP fonctionne toujours avec l’iTunes Music Store. Par rebondissement, Apple attend des répercussions sur le nombre de titres vendus par le biais de cette association industrielle destinée à promouvoir la musique en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur