L’ISO rejette la normalisation en urgence d’Office Open XML

Cloud

La demande de normalisation ISO d’OOXML a manqué d’avis positifs pour être
approuvée. Prochaine étape : l’étude des propositions de modifications.

Une claque! La demande de normalisation du format Office Open XML (OOXML) auprès de l’ISO (International Standard Organisation) a essuyé un revers. Sur les 69 pays votants le 2 septembre 2007 à Genève au siège de l’organisme mondial, le format de document Office développé par Microsoft et présenté par l’Ecma (European Computer Manufacturers Association) n’a recueilli que 17 votes positifs. Soit à peine plus de 53 % des votes exprimés (69 sur un ensemble de 87 pays, le vote a enregistré 18 abstentions) alors qu’il en aurait fallu 66 % pour approuver le format. Avec 18 votes négatifs, dont ceux de la France et du Royaume-Uni en Europe, mais aussi de la Chine, du Japon, du Canada, de la Norvège ou encore de la Nouvelle Zélande, le taux de désapprobation dépasse les 25 % tolérés pour accepter la normalisation.

L’ISO a donc rejeté la demande de normalisation rapide (procédure dite Fastrack) déposée en décembre 2006. Ce rejet n’entraîne pas l’arrêt du processus de normalisation de l’OOXML pour autant. La réunion prévue du 25 au 29 février 2008 (ballot resolution meeting ou réunion de dépouillement du scrutin) vise à discuter des modifications proposées par les opposants au projet de normalisation afin de les intégrer au format candidat qui poursuivra son processus de normalisation. La décision finale étend attendue dans la période mars-avril 2008.

Microsoft surpris par la décision de l’Afnor

Scinder le format de Microsoft en deux parties pour fusionner son “coeur” avec le format concurrent et normalisé ISO/CEI 26300 Open Document Format est la position défendue par l’Afnor pour la France. L’idée étant d’arriver vers 2011 à un seul et unique standard mondial normalisé de format de document.

Dans un communiqué, Microsoft France s’est dit “surpris” par le communiqué de presse de l’Afnor, qui représente la France auprès de l’ISO. “Cette position n’a fait l’objet d’aucune discussion ni consensus en Commission de normalisation et n’a même pas été portée à la connaissance de ses membres avant sa publication“, s’indigne l’éditeur. “Ceci ne correspond nullement à la réalité des débats dans la commission de normalisation“, contredit l’April (Association pour la promotion et la recherche en informatique libre).

Microsoft trop confiant?

Quant aux “nombreux acteurs des secteurs privé et public qui ont oeuvré au sein de la commission en faveur de la normalisation d’Open XML d’ECMA“, selon Microsoft, ils émaneraient “des structures ayant écrit directement à l’AFNOR sans passer par le processus démocratique de l’enquête probatoire” , souligne l’association. Ambiance.

Une chose est sûre, Microsoft voit d’un mauvais oeil la proposition de l’Afnor de scinder en deux partie son format exploité sur Office 2007. Notamment à cause des schémas métier qui permettent d’exploiter des applications métiers par l’intermédiaire des documents Office. Une particularité propre à Office et l’Open XML que certains clients et partenaires ont commencé à intégrer. On comprend alors le risque de confusion qui pourrait s’ensuivre pour ces entreprises en cas de modification d’OOXML. Microsoft n’a-t-il pas été trop confiant dans le succès de normalisation de son format au point de prendre le risque de mettre la charrue avant les boeufs?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur