Livraison de colis par drone : quand La Poste survole l’Amazon

E-commerceMarketing
livraison-colis-drone-la-poste

D’un côté, la branche DPDgroup de La Poste ouvre une ligne pour livrer des colis par drone en France. De l’autre, Amazon Air Prime fait ses premiers vrais pas au UK.

A travers sa filiale Express internationale, La Poste vient de se faire un joli coup de pub dans la livraison de colis par drone. Alors qu’Amazon se targuait de son côté d’avoir bouclé sa première commande par les airs au Royaume-Uni.

En fait, il faut prendre les deux performances sous des angles différents.

DPDgroup, réseau de livraison express de colis rattaché à GeoPost (branche internationale du groupe La Poste), vient d’obtenir la première homologation dans le monde pour opérer la livraison de colis par drone sur une ligne commerciale régulière dans le Var (sud de la France).

Néanmoins, l’initiative demeure perçue comme une phase pilote après une période intensive de tests techniques qui avait duré deux ans.

Le scénario est calé : chaque semaine, un drone de DPDgroup partira du relais pick-up de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume pour livrer un colis à une pépinière d’entreprises technologiques et de start-up localisée à Pourrières (une quinzaine de kilomètres de distance).

Un lieu idéal puisque l’on y trouve le CEEMA, qui est présenté comme le premier centre d’essais pour drones civils en Europe et qui constitue un foyer d’innovation dans ce domaine.

Le dispositif d’envoi du colis nécessite des équipements et une installations spécifique pour automatiser tous les process : chargement, décollage, atterrissage et dépôt..

C’est un opérateur agréé par la DGAC ( Direction Générale de l’Aviation Civile )qui pilote le drone à distance.

Les tests avaient démarré en juin 2014 en partenariat avec Atechsys, une PME high-tech installée dans le Var dont la création remonte à 2007.

Plus de 600 heures de vols ont été effectuées pour tester les capacités de résilience du drone de livraison à six rotors électriques.

drone-dpdgroup

 

L’engin est capable d’effectuer un trajet maximum sur 20 kilomètres, de prendre un colis ne pesant pas plus de 3 kilos et qui est en mesure d’atteindre une vitesse de croisière de 30km/h. En cas d’anomalie et/ou de chute, un système de parachute autonome a été mis en place.

Et pendant ce temps, du côté d’Amazon Air Prime

Parallèlement, Amazon a avancé de son côté au Royaume-Uni. La firme de Jeff Bezos diffuse une vidéo qui montre la percée d’Amazon Air Prime.

La plateforme e-marchande annonce qu’elle a bouclé le 7 décembre sa première livraison commerciale d’un colis par drone remis à un particulier. Celui-ci avait eu le bon goût de commander un boîtier Fire TV (un produit Amazon) et un paquet de popcorn.

La vidéo show case a été mise en ligne par le groupe le 14 décembre pour des besoins de communication.

La livraison par les airs a été effectuée 13 minutes après la commande, sachant que le particulier doit se situer à proximité de l’entrepôt Amazon, précise la BBC.

L’enseigne compte exploiter la rapidité de la livraison come argument commercial (« moins de 30 minutes

Dans les prochains mois, une douzaine de livraisons Amazon Air Prime est prévue. Sachant que les tests continuent dans des centres éparpillés entre les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Autriche et Israël.

Ces tests menés dans une période similaire sont troublants. Surtout vu de France, car Amazon représente le premier client de La Poste pour l’envoi de colis.

Mais, sur la question de la livraison des commandes, il n’est pas certain que l’entente cordiale et commerciale soit de mise dans la durée.

Vidéo de promotion Amazon Air Prime :

(Crédit photo : GeoPost/La Poste)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur