Livraisons de Noël : la course palpitante de Chronopost face à UPS

Cloud
Livraison, Noël, Chronopost, concurrence, UPS, logistique

La filiale de livraison expresse de La Poste accélère le rythme avec les fêtes de fin d’année. Il ne faut pas rater le coche des colis arrivés à l’heure face à la concurrence.

La croissance, c’est maintenant pour Chronopost

Le pic classique d’activité des fêtes de fin d’année se traduit cette année par une accélération de l’activité de la filiale de la Poste de 60 %.

Le jour le plus intense se traduisant par le traitement de 560 000 colis. La logistique doit suivre derrière.

Mais Chronopost est équipé pour cela. Notamment  à travers sa plateforme inaugurée en avril 2008 de Chilly-Mazarin (Essonne).

Un récent article des Echos s’intéresse de près au succès croissant de Chronopost en France.

Indéniablement, la société de livraison expresse fait partie des grands gagnants du boom du e-commerce, révélé il y a quelques semaines par la FEVAD , avec une part revendiquée du marché hexagonal s’élevant à 20% !

De quoi nourrir l’optimisme des dirigeants de Chronopost qui ont indiqué ne pas redouter les effets indirects d’une conjoncture économique globale pour le moins dégradée… Ni même la concurrence accrue des géants du secteur.

A commencer par celle de l’américain UPS qui s’est notoirement renforcé en s’emparant l’été dernier du néerlandais TNT Express, numéro 3 européen de la messagerie rapide.

Même si la Commission européenne doit encore statuer sur la validité de l’opération, qui permettrait à l’acteur américain d’absorber le réseau des 7000 points de distribution aux particuliers Kiala dans cinq pays européens, dont la France…

L’autre leader du secteur, Fedex, a lui lancé une restructuration et annoncé il y a deux mois un plan d’économies sur trois ans s’élevant à 1,7 milliard de dollars.

Chronopost, serein, dit ne pas être prêt à suivre un tel exemple.

Bien au contraire, “nous respectons à la lettre notre plan d’investissement industriel 2011-2013, a expliqué auprès de notre confrère Delphine Mallet, la directrice commerciale de Chronopost. Nous avons la chance d’avoir un actionnaire stable avec une vision de moyen terme.”

De plus, Chronopost voit son chiffre d’affaires continuer de croître.

Il aurait ainsi dépassé les 700 millions d’euros en 2011, contre 665 millions un an plus tôt, et 2012 devrait encore le voir progresser sensiblement.

Delphine Mallet ajoute : “Cette hausse des volumes, combinée aux investissements, permet d’encaisser les vents contraires.”

Elle s’avoue sereine pour le proche avenir : “La concurrence se fera sur la qualité et les services, et nous avons beaucoup d’idées dans nos cartons sur ce point.”

Mais, concluent Les Echos, le vrai test est à venir pour Chronopost car la compétition va se faire sans doute aussi sur les prix : UPS en grossissant encore dans notre région étant en mesure d’augmenter ses volumes, d’amortir plus aisément ses coûts fixes et de proposer des tarifs plus avantageux.

Chronopost : deux moyens pour livrer les colis des cyberconsommateurs
Fondé en 1985, Chronopost est le spécialiste français de la livraison express de colis (filiale de GeoPost, groupe La Poste). Chronopost, qui dispose d’un effectif de 3500 collaborateurs, traite chaque jour 300 000 colis en moyenne. En 2010, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 665 millions d’euros. Chronopost s’appuie en France sur un réseau constitué de 80 sites opérationnels, dont 6 hubs. Pour répondre aux attentes des cyberconsommateurs (colis de moins de 30 km), Chronopost propose la livraison à domicile ou le retrait un des 14 000 points physiques. En 2012, Chronopost a sorti son application mobile, disponible sur les plateformes iTunes et Android

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur