La nomination de Brendan Eich bouleverse l’échiquier Mozilla

Régulations
mozilla-nomination-brendan-eich

La Fondation Mozilla fait face à des départs en série au sein de son conseil de direction après l’investiture, la semaine passée, de Brendan Eich au poste de CEO.

Ce 24 mars, Brendan Eich prenait les fonctions de CEO de la Fondation Mozilla.

Connu pour avoir élaboré le langage de programmation JavaScript lorsqu’il travaillait pour le compte de Netscape Communications, cet informaticien de formation devint, en 1998, l’un des membres fondateurs de l’organisation à l’origine de Firefox. Les membres du conseil d’administration entrevoyaient en son investiture “un gage pour renouer avec la stabilité”.

Conséquence de cette nomination, Jay Sullivan, qui assurait la direction par intérim depuis le départ de Gary Kovacs en avril 2013, quittera prochainement le navire. Mais ce remaniement aurait d’autres répercussions. A en croire le Wall Street Journal, trois membres du conseil de direction ont annoncé leur démission la semaine passée.

Outre Gary Kovacs, qui siégeait encore au board, John Lilly prend ses distances avec l’organisation dont il fut également CEO, entre janvier 2008 et novembre 2010. Il se consacrera désormais pleinement à son activité au sein du fonds de capital-investissement Greylock Partners. Autre démissionnaire : Ellen Siminoff, P-DG de la société Shmoop, spécialisée dans les technologies de e-learning.

Ces trois membres souhaitaient la nomination d’un candidat extérieur à Mozilla et issu de l’industrie mobile, dans l’optique d’accélérer le développement du système d’exploitation Firefox OS, destiné en premier lieu aux smartphones et aux tablettes. Le choix de Brendan Eich ne fait pas non plus l’unanimité du côté des employés, qui désapprouvent notamment les orientations politiques de leur nouveau directeur. Au coeur du débat, un don de 1000 dollars effectué en 2008 pour soutenir un amendement rendant illégal le mariage homosexuel en Californie.

Dans une contribution blog, l’intéressé s’est dit “désolé d’avoir causé autant de remous” au sein de la Fondation. Il assure sa volonté de “promouvoir l’égalité chez Mozilla”. A l’heure actuelle et selon une porte-parole, trois membres siègent encore au conseil de direction : Reid Hoffman (cofondateur de LinkedIn), Katharina Borchert (directrice du magazine allemand Spiegel Online)… ainsi que Mitchell Baker. L’ancienne CEO de Mozilla est aujourd’hui présidente avec des fonctions opérationnelles (“Executive Chairwoman”).

nomination-brendan-eich

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’hébergement Web ?

Crédit photo : Mozilla Corporation


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur