Camping-cars à louer : Yescapa poursuit son trajet avec la MAIF

EntrepriseLevées de fondsStart-up
yescapa-levee-fonds
2 2 Donnez votre avis

Spécialiste de la location de camping-cars, la start-up bordelaise Yescapa est soutenue par le fonds MAIF Avenir orienté vers l’économie collaborative.

A travers une levée de fonds de trois millions d’euros, Yescapa, ex- JeLoueMonCampingCar.com, va s’appuyer sur le fonds d’investissement orienté vers l’économie collaborative du groupe d’assurance MAIF pour tenter de s’imposer sur mon marché de prédilection.

Un premier tour de table en 2015 avait été réalisé auprès de business angels comme Frédéric Mazzella et Damien Grulier (BlaBlaCar), Stéphane Romanyszyn (Entreparticuliers.com), Thierry Vandewalle et Xavier Gury (fonds WINDEST), Arnaud Lecherf et la structure d’accompagnement des start-up The Family.

La start-up bordelaise, co-fondée par Benoît Panel et Adrien Pinson, avance ses pions dans trois pays : France, Espagne et Allemagne. Les fonds obtenus via la MAIF permettront de pousser le service davantage à l’international et à développer les services.

Yescapa revendique une communauté de 85 000 utilisateurs, une base de 3000 véhicules à louer (vans, fourgons et camping-cars) et « recense plus de 100 000 jours de location ». C’est le propriétaire  qui détermine le montant de la location en fonction de la durée du voyage. La start-up prend une commission de 15% sur le montant final.

A travers son fonds MAIF Avenir, le groupe d’assurance a déjà investi dans plusieurs start-up dont Mon P’ti Voisinage (réseau social de proximité), Locat’me (location de logements entre particuliers), SamBoat (plate-forme de location de bateaux entre particuliers), Mutum (emprunt gratuit d’objets entre particuliers), Cocolis (covoituarge de colis), GuestToGuest (location d’habitations entre particuliers), NUMA (réseau d’incubateurs) ou Morning/Payname (banque).

Le portefeuille de start-up soutenues continue à se diversifier. Le fonds MAIF Avenir, créé en juillet 2015, est doté d’un portefeuille de 125 millions d’euros sur quatre ans.

« Nous avons choisi d’investir dans des start-up pour entretenir un écosystème, rester en contact avec l’évolution des nouvelles technologies et percevoir les tendances et nouveautés », expliquait Pascal Demurger, Directeur général de la MAIF, dans une interview accordée à ITespresso.fr en juillet.

Pour l’implication relatif à Yescapa (qui s’explique aussi par les prestations d’assurance proposées de manière connexe), il s’agit « d’accompagner la start-up dans la durée et de renforcer notre capacité de transformation, tant sur notre coeur de métier que sur de nouveaux projets de diversification », commente Thomas Ollivier, Responsable Économie Collaborative et Pratiques émergentes de la MAIF, cité dans le communiqué.

(Crédit photo : Yescapa : Benoît Panel côté conducteur et Adrien Pinson côté passager)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur