L’offshore pénalise les SSII occidentales

Cloud

En 2002, le marché mondial de la prestation de services informatiques est pour la première fois entré en récession, affirme le Gartner Group. En cause : la montée en puissance de l’offshore…

D’après le Gartner Group, le marché mondial des services informatiques a pour la première fois enregistré une baisse en 2002 par rapport à 2001. Elle est estimée à 0,6 % tandis que ce marché est évalué à 536 milliards de dollars. Plusieurs raisons à cela : la principale, selon Gartner, est le recours de plus en plus fréquent à l’externalisation de prestations informatiques auprès d’entreprises basées dans des pays où le coût du travail est inférieur à celui des pays occidentaux, pratique connue sous le nom d’offshore. La délocalisation porte le plus souvent sur des prestations banalisées comme la gestion d’un centre d’appels.

Mais parallèlement, le Gartner Group observe que les entreprises ont moins eu recours en 2002 qu’en 2001 à des prestations à plus forte valeur ajoutée de type consulting car elles sont de plus en plus réticentes à se lancer dans des projets informatiques de longue haleine au retour sur investissement hypothétique. Cela dit, le Gartner est optimiste pour 2003. D’une manière générale, tous les cabinets d’études prévoient une reprise des dépenses informatiques en logiciels, matériels et par conséquent en services. D’autre part, le phénomène offshore devrait se tasser en 2003. Le premier fournisseur de services reste en 2002 IBM avec une part de marché de 7,5 %, suivi par EDS (3,9 %), Fujitsu (2,6 %), HP (2,3 %) qui pour la première fois entre dans le top 5 grâce à la fusion avec Compaq, et enfin Accenture (2,1 %).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur