Logistique : Amazon pousse la robotique dans ses entrepôts

Marketing
amazon-kiva-systems-entrepots

Avec ses robots Kiva Systems, Amazon veut dégager des gains de productivité dans ses entrepôts pour optimiser le business de Noël.

Préparer plus vite pour livrer plus vite à Noël. Voilà pourquoi Amazon.com a recours à la robotique dans sa chaîne logistique. Aux Etats-Unis, le groupe Internet a déployé environ 15 000 robots dans une dizaine de ses entrepôts pour répondre plus rapidement en période de pics (Black Friday, Cyber Monday, Noël).

Objectifs affichés : réduire les coûts d’exploitations des entrepôts (un cinquième) et d’accélérer l’acheminement des marchandises à l’approche des fêtes de Noël. Et gagner en compétitivité face à la concurrence. Notamment la grande distribution physique.

Amazon dispose d’un solide atout en la matière : Kiva Systems. Le groupe Internet de Jeff Bezos avait acquis cette société robotique en mars 2012 (pour 775 millions de dollars).

Selon Reuters, les robots Kiva permettent à Amazon d’augmenter de 50% le nombre d’articles traités et de raccourcir le temps qu’il faut pour une livraison le jour même sur plusieurs sites.

Au sein de l’entrepôt, le gain en productivité est flagrant dans certains cas : leur usage permet de ramener le temps d’acheminement des stocks à 13 minutes contre une heure et demie en moyenne auparavant.

Dimanche 23 novembre, le Los Angeles Times a pu assister à une démo d’exploitation de ces robots de 145 kilos dans l’entrepôt d’Amazon situé à Tracy (Californie).  On en recense 1500 rien que sur ce site d’entreposage.

Sur l’ensemble de la chaîne logistique d’Amazon dans le monde, dix entrepôts sont considérés comme des entrepôts de “8ème génération” (dont deux en Californie). Globalement, le groupe Internet dispose de 109 centres d’approvisionnement dans le monde.

En septembre dernier, Amazon France avait affiché son intention d’embaucher 2500 personnes pour ses quatre centres de distribution pour traiter convenablement le pic d’activité attendu avec Noël. En cette fin d’année, il est prévu que le groupe Internet embauche 4700 salariés, tous types de contrats confondus, avec la moitié de l’effectif en CDI.

Si vous voulez avoir une idée sur la manière dont fonctionne un entrepôt à l’ère Kiva, regardez cette vidéo que Wired Business Conference avait diffusée en mai 2011.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur