Logitech : 140 postes de plus sur la sellette

Régulations
IBM France licenciements

Engagé dans une révision stratégique de ses activités, Logitech annonce une nouvelle charrette de suppressions de postes, avec 140 emplois supplémentaires sur la sellette.

Victime collatérale du déclin des PC, Logitech va supprimer 140 postes supplémentaires dans le cadre de la révision stratégique de ses activités annoncée en juin dernier.

Sous la houlette de Bracken P. Darrell, fraîchement investi au poste de P-DG, le groupe high-tech suisse entretient un double objectif de réduction des coûts (plan d’économies de 100 millions de dollars sur son exercice comptable 2014) et de rentabilisation de ses actifs.

Il déduira, pour le compte de son exercice fiscal 2013 à conclure au 31 mars, une enveloppe de 12 à 14 millions de dollars pour mener à bien cette réduction de masse salariale qui touchera essentiellement des collaborateurs externes.

Cette coupe sombre fait suite à celle décrétée pour le 2e semestre 2013. Au total, ce sont 590 postes qui sont sur la sellette, soit environ 18% des effectifs.

Contrarié sur ses segments de prédilection par la contraction du marché des PC, Logitech enregistre un fort recul de ses activités autour des communications unifiées (vidéoconférence, voix sur IP, téléprésence), qui ont pesé pour 162 millions d’euros de charges en 2012.

En la matière, une autre opération de croissance n’a pas donné entière satisfaction : l’intégration de la filiale LifeSize, rachetée en 2009 pour 405 millions de dollars.

Dans un autre registre, la démocratisation des modes de contrôle tactile sur les smartphones et les tablettes fait obstacle à l’adoption des dispositifs de saisie et de pointage.

Malgré un exercice budgétaire 2012 conclu sur un chiffre d’affaires en baisse annuelle de 14% sur le dernier trimestre, avec une perte globale de 146 millions de dollars (1,24 dollar par action), Logitech assure disposer d’un plan d’action.

Son offensive implique une prise de distance progressive vis-à-vis du poste de travail pour retrouver des accroches avec les salariés nomades, sous la bannière “Anywhere Workplace”.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : saurez-vous percer les mystères des webcams ?

Crédit photo : s-ts – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur