L’OLPC propose ses portables aux enfants des quartiers défavorisés américains

Mobilité

Le projet One Laptop Per Child n’est plus limité aux seuls pays émergents.

L’OLPC (One Laptop Per Child) fait marche arrière. La fondation va fournir des portables économiques XO aux étudiants américains issus des quartiers défavorisés. Nicholas Negroponte, son fondateur, vient d’indiquer qu’il va ouvrir un bureau aux Etats-Unis pour commercialiser ses portables auprès des étudiants les plus pauvres. Selon les données du dernier recensement, un enfant américain sur cinq vit en dessous du seuil de pauvreté.

“Nous prenons un tournant en 2008. Jusqu’ici nous nous sommes comportés un peu comme un groupe de terroristes, qui menace de faire quelque chose et fait des grands discours”, explique Nicholas Negroponte. “En 2008, nous n’allons pas faire la révolution mais une civilisation qui consiste à réllement déployer nos PC portables dans les différents pays”, ajoute-t-il.

Le bureau américain a déjà recruté son personnel. Il va se concentrer principalement sur la vente du XO via les différents Etats américains.

Si l’annonce est une bonne nouvelle, elle est en complète contradiction avec les objectifs initiaux de l’OLPC, qui l’a initialement uniquement conçu pour les pays en voie de développement. Mais plusieurs de ces pays se sont déjà retirés du projet, lui préférant des équivalents commerciaux. L’OLPC cherche donc aujourd’hui à capter suffisamment de commandes américaines pour maintenir sa production.

Adaptation de l’article “Deprived US kids offered OLPC laptops” de Vnunet.com en date du 14 janvier 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur