L’ordinateur tout-terrain de Panasonic

Mobilité

D’un côté l’écran LCD de saisie, de l’autre l’unité centrale. Entre les deux, la norme de communication radio 802.11b établit la communication. Conçu pour résister aux chocs et à l’humidité, le CF-07 de Panasonic entend répondre aux besoins des agents de saisie sur le terrain en offrant un environnement totalement compatible avec le PC.

Dès novembre prochain, Panasonic commercialisera le Toughbook CF-07 présenté en juin dernier à l’occasion de la PC Expo de New York. De quoi s’agit-il ? D’un portable un peu spécial. Le CF-07 est un ordinateur tout-terrain, étanche et résistant aux chocs, à l’écran détaché de son unité centrale avec laquelle il communique dans un rayon de 100 mètres grâce à la norme 802.11b, soit un débit théorique de 11 Mbits/s. L’écran de 8,4 pouces (21 cm de diagonale) SVGA (en résolution 800 x 600 ou 1 024 x 768 pixels en 256 couleurs) est alimenté par une batterie ion-lithium qui lui offre une autonomie de cinq heures, selon le constructeur. Son système “transflectif” offre une lisibilité confortable aussi bien dans la pénombre qu’en pleine lumière. Mais, gourmand en énergie, le mode rétro-éclairé réduit à deux heures l’utilisation autonome. Conçu en alliage de magnésium, cet écran tactile pèse moins de 700 grammes pour des dimensions à peine supérieures à un format A5 (22,2 x 16,2 x 12,5 cm).

Encore plus petite (20 x 9,16 x 5,2 cm) et à peine plus lourde (920 g), l’unité centrale embarque un Pentium III à 300 MHz, une mémoire vive de 64 Mo extensible à 192 Mo et un disque dur de 5 Go. On le voit, le CF-07 n’est pas une bête de course mais ses mini connecteurs USB (4 broches) et série, son réplicateur de port et surtout sa future base d’accueil faciliteront les transferts des données vers des machines de traitement. La station d’accueil en question sera probablement dotée d’un lecteur de CD-Rom et d’un port PC Card de type II. Et, bien sûr, des interfaces pour claviers, souris et autres périphériques. Elle devrait être commercialisée à moins de 4 000 francs HT.

Un outil pour professionnels

Le CF-07 se destine évidemment plus aux opérations de saisie nomade qu’à une carrière de notebook pour les présentations multimédias. Fonction dont il devrait s’acquitter facilement puisque son architecture x86 l’autorise à exploiter des applications pour Windows ou Linux déjà écrites. Le public visé est essentiellement les grands comptes ou les corps administratifs comme l’armée. Il reste que travailler à l’écart de la base peut dérouter certains utilisateurs soucieux de la sécurité et de la confidentialité des données qu’ils enregistrent. A 28 000 francs HT environ, le CF-07 saura-t-il trouver son public ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur