Lucent joue la carte des standards pour la voix sur IP

Mobilité

Dans une interview, Stéphane Perrin, ingénieur avant-vente chez Lucent France, détaille l’approche de l’équipementier réseaux pour développer ses solutions VoIP.

A l’instar de concurrents comme Cisco ou Alcatel, Lucent regarde avec intérêt le développement de la voix sur IP, qui bouleverse le marché des télécoms en entreprise. Stéphane Perrin, ingénieur avant-vente chez Lucent France, revient sur les types d’architectures mis en place pour répondre aux besoins de ses clients professionnels. (interview réalisée le 30 mars 2005)

A qui s’adressent les offres VoIP de Lucent ?

Stéphane Perrin : Nous proposons des matériels mais également des services afin d’accompagner nos clients et partenaires dans le déploiement, le design et la sécurité des réseaux, y compris pour des applications de voix sur IP. Nous comptons parmi nos clients la plupart des grands opérateurs, ainsi que de nouveaux hébergeurs européens. En France, nous avons une relation directe avec France Télécom mais, pour les autres opérateurs, la commercialisation se fait par l’intermédiaire de sociétés partenaires.

A travers ces clients opérateurs, quelles cibles voulez-vous atteindre au final ?

Notre offre s’adresse en premier lieu aux grandes entreprises, mais également aux PME dans la mesure où elle s’appuie sur une plate-forme partitionnable à l’infini : on peut la diviser en autant de petites plates-formes que l’on souhaite et ainsi héberger plusieurs clients ayant des besoins moins importants.

Pouvez-vous détailler la nature de votre offre ?

Nous proposons une solution qui peut soit être déployée chez un hébergeur, soit être intégrée au sein d’un réseau d’opérateurs de nouvelle génération avec l’IMS (IP Multimedia Subsystem), un standard défini par l’ETSI (European Telecommunications Standards Institute). IMS sert à définir un coeur de réseau commun pour les communications fixes, mobiles et Internet, qui permet de fournir des ressources disponibles quel que soit le point d’accès et qui peut être partagé par plusieurs applications. Cela permet de rationaliser les ressources réseaux et de fournir des services plus riches, capables d’interagir entre eux, dans le cadre d’une structure d’opérateur. Pour les hébergeurs, l’objectif est un peu plus modeste : il consiste uniquement à fournir des services d’IPBX à moindre coût.

Quels sont vos principaux concurrents sur ce créneau ?

Nous ne sommes pas en concurrence avec les fournisseurs de PABX mais plutôt avec les fournisseurs de solutions réseaux, notre plate-forme n’étant pas issue du modèle PABX : c’est une plate-forme de nouvelle génération plutôt basée sur de l’IT. Par exemple, le serveur d’applications qui exécute la fonction PABX est basé sur une plate-forme Sun, sous Unix, capable de s’interconnecter avec un coeur de réseau opérateur qui fonctionne au-dessus du protocole ouvert SIP. En fait, notre solution est complètement SIP.

Quel est l’intérêt pour vous d’utiliser ce protocole ouvert ?

Lucent ne fabriquant pas de terminaux, nous nous efforçons de rester le plus ouvert possible : le client pourra ainsi profiter de la baisse des prix prévue dans quelques années sur les terminaux SIP. La particularité de notre offre est sa flexibilité de déploiement : elle s’intègre dans un modèle opérateur IMS mais peut également être déployée chez un hébergeur et fonctionner indépendamment du réseau de l’opérateur.

Vous avez rebaptisé la VoIP en “Value over IP”. Pouvez-vous nous expliquer ce concept ?

L’objectif est tout d’abord d’utiliser l’IP comme transport et, au-dessus de cette infrastructure convergée, permettre à l’opérateur ou à l’hébergeur de fournir des services à valeur ajoutée et de dégager des revenus à la fois grâce à une baisse des coûts et à la mise en place de nouveaux services. Notamment des services basés sur la collaboration, la présence, ce qui implique une intégration dans les outils Microsoft Office de l’entreprise. Nous avons ainsi diverses applications qui vont fonctionner au-dessus de ce coeur de réseau IMS.

Qu’en est-il de la sécurité des communications dans ce type de solutions VoIP ?

Nous proposons des solutions de pare-feu capables de traiter la voix sur IP mais cela ne suffit pas. Nous disposons donc également de consultants spécialisés dans ce domaine, qui nous permettent d’apporter des services de conseil et d’ingénierie de réseaux. Avec le firewall et l’application des politiques adéquates, on atteint un niveau de sécurité tout à fait satisfaisant. La mobilité apporte un niveau de complexité supplémentaire mais nous parvenons à le gérer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur