L’UE défavorable à la mutualisation des réseaux UMTS

Mobilité

L’UMTS fait face à un nouveau débat. Doit-on autoriser la mutualisation entre opérateurs détenteurs d’une licence 3G ? Alors que les autorités administratives semblaient d’accord, le commissaire pour la Concurrence de la Communauté européenne, Mario Monti, estime que cette collaboration entraverait la concurrence.

Face aux coûts exorbitants des licences UMTS et de la mise en place des réseaux de téléphonie de troisième génération, plusieurs opérateurs ont souhaité mutualiser leur efforts afin de réduire leurs investissements. Les opérateurs allemands ainsi que British Telecom, tous détenteurs de licences UMTS, ont exprimé leur souhait de déployer en commun leurs réseaux de téléphonie mobile de troisième génération.

Cette proposition ne semble pas plaire au commissaire pour la Concurrence de la Communauté européenne, Mario Monti. Ce dernier estime en effet que cette mutualisation nuirait à la concurrence entre opérateurs. Jusqu’ici, l’Union européenne semblait d’accord sur le principe d’une collaboration entre opérateurs, laissant le soin aux autorités nationales de régulation de veiller à l’application et aux conséquences de ces accords.

La France favorable à la mutualisation

Pourtant, les questions relatives à la concurrence ne devraient pas être les seules à entrer en compte dans le dossier de l’UMTS. Les questions liées à l’environnement, aux problèmes d’émission d’ondes radio pourraient peser plus lourdement dans la balance. D’autant que plusieurs pays de l’UE sont favorables à une collaboration entre les détenteurs de licences 3G. En France, l’Autorité de régulation des télécommunications (ART) s’est déclarée favorable à ce projet.

France Télécom a de son côté exclu toute solution de ce type, préférant assumer seule les coûts liés à la construction de son réseau UMTS. Mais si seuls les opérateurs qui ont les reins assez solides parviennent à construire leur réseau dans sa globalité, on peut se demander à juste titre si la concurrence serait alors dans ce cas ouverte et saine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur