Lurid downloader : bombes biaisées de la Fédération de Russie

CloudRisquesSécurité

Selon Trend Micro, une campagne d’attaques informatiques ciblées a contaminé 1465 ordinateurs de diplomates, ministères, agences de recherche et entreprises dans le bloc de l’ex-Union soviétique .

Lors d’une série d’attaques ciblées utilisant le malware “LURID” (terme anglais qui signifie “épouvantable” en français), 1465 ordinateurs dans 61 pays (principalement le bloc ex-URSS mais aussi le Vietnam…) ont été affectés, selon Trend Micro.

Le pays le plus touché est la Russie avec 1063 infections.

Suivent le Kazakhstan (325), l’Ukraine (102) et le Vietnam (93).

L’éditeur de solutions de sécurité IT (le troisième dans le monde) est parvenu à identifier 47 cibles devenus victimes, et non des moindres.

Elles incluent “des missions diplomatiques, des ministères, des agences spatiales et d’autres entreprises et institutions de recherche.”

En fait, l’assaut est une combinaison de 300 attaques ciblées, mais elle a été réalisée par un groupe d’assaillants disposant d’une identité unique.

Ils ont exploité dix serveurs de type “command and control” (CnC) destiné à superviser une attaque de type botnet, en s’appuyant sur 15 domaines associés et 10 adresses IP actives.

Une technique visant à manipuler les ordinateurs de leurs cibles, explorer leurs réseaux internes et s’emparer de fichiers sensibles.

Le malware en question,  baptisé “Lurid Downloader” ou “Enfal”, est répertorié par les professionnels de la sécurité IT.

Jadis, il a été exploité contre le gouvernement américain et des ONG.

Néanmoins, Trend Micro n’a pas trouvé de liens entre les différentes attaques.

L’éditeur considère que ce type d’assaut ciblé par malwares entre dans la catégorie Advanced Persistent Threats (APT).

Il suffit d’une cible qui ouvre un e-mail avec une pièce jointe infectée pour que l’offensive démarre.

Les pirates exploitent des failles dans des logiciels populaires comme Adobe Reader (avec les documents au format PDF) et Microsoft Office (.doc).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur