Mac OS 9 : on l’a vu !

Cloud

Mac OS 9 sera disponible samedi 23 octobre aux Etats-Unis et le 15 novembre en France. De nombreuses nouveautés pour cette mouture, dont un Sherlock 2 encore plus efficace, un environnement totalement multi-utilisateurs couplé à une gestion vocale des mots de passe, et plein d’autres bonnes choses…

Mac OS 9 est dans les starting-blocks ! Apple, dans la grande tradition du secret, avait su ménager le suspense, et, depuis l’annonce officielle faite le 5 octobre, les aficionados piaffaient d’impatience. Et bien c’est fait : le nouveau système d’exploitation du Mac sera disponible demain samedi aux Etats-Unis, et le 15 novembre en France. Mais nous avons déjà pu évaluer une version française quasi-finale.

Le produit phare de MacOS 9 est assurément le méta-moteur de recherche Sherlock 2. Son interface a fait l’objet d’une refonte complète, et il est maintenant aussi beau que QuickTime 4 : fond gris marbré, bords arrondis, boutons-images et fenêtres style onglet glissable. Sherlock sait effectuer des recherches à tous les niveaux : aussi bien sur le disque dur, sur un réseaux local, que sur tout le Web. L’utilisateur peut régler à loisir son fonctionnement et choisir les moteurs de recherche et les domaines qu’il souhaite interroger. Les canaux de recherche installés par défaut sont le disque dur, le Web, la recherche d’adresses électroniques, l’achat de produits, l’actualité et… Apple ! Il est possible de créer ses propres canaux.

A chaque moteur de recherche correspond un module, un ensemble de commandes que Sherlock utilisera pour interroger le serveur correspondant. Une trentaine de modules sont livrés par défaut, adaptés aux moteurs les plus populaires. L’utilisateur peut écrire son propre code d’interrogation, par exemple pour des moteurs moins connus ou spécialisés, et le mettre à disposition des autres internautes. Le canal Achat est particulièrement intéressant : il sait fouiller dans les bases de données des sites de ventes aux enchères et en rapatrier les informations sur les prix de ventes et de dates limites des enchères ; une aptitude de Sherlock qui n’est d’ailleurs pas sans provoquer certaines frictions avec lesdits sites (Voir notre édition du 11 octobre).

MacOS 9 est maintenant un véritable système multi-utilisateurs : Chacun dispose, une fois son profil défini, d’un bureau et d’un environnement totalement indépendant de celui des autres utilisateurs. L’accès se fait par un mot de passe que l’on saisit au clavier ou que l’on prononce. Une application inédite de la reconnaissance vocale qui s’avère fort efficace.

Les restrictions d’accès aux menus et aux fonctions systèmes sont entièrement réglables. On peut interdire l’accès à certains CD-Rom, ou même, à certains fichiers de certains CD-Rom ; dans ce dernier cas, les icônes interdites n’apparaîtront même pas !

Avec la profusion de codes d’accès et de modules de sécurité, l’utilisateur se trouve souvent devant le délicat problème de retenir tout ses mots de passe. Problème résolu dans MacOS 9, grâce au module “Trousseau de clé”. C’est un fichier protégé par une clef qui contient tout les mots de passe de l’utilisateur. Une belle cible pour hackers en perspective. Le trousseau pourra, dans un proche avenir, retenir les mots de passe de sites Web à accès limité. Le même module servira aussi à encoder les fichiers personnels, en leur attribuant une clé, comprise entre 40 et 128 bit.

Parmi ses innombrables améliorations, MacOS 9 reçoit une procédure de mise à jour automatique du système et de ses modules (plug-in). De même, une fonction de création de groupes d’utilisateurs et de partage de données dans un réseau TCP/IP transforme presque le Macintosh en serveur de fichiers. MacOS 9 intègre aussi ColorSync 3, pour un nouveau calibrage des couleurs, les librairies 3D OpenGL, les Game Sprockets (des API pour programmeurs de jeux), un module de synchronisation PalmPilot, et le client Network Assistant gratuitement intégré.

MacOS 9 sera vendu 799 francs (121 euros) TTC. La mise à jour à partir des systèmes 8.5 achetés après le 5 octobre coûtera 135 francs (20 euros) TTC ; ceux achetés avant se verront rembourser 130 francs (19 euros) sur l’achat de MacOS 9. Le système est prévu pour tourner sur tous les Power PC, mais mieux vaut un G3 minimum, avec 32 Mo de mémoire vive et 250 Mo libres sur le disque dur.

Pour en savoir plus : MacOS 9 sur le site d’Apple (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur