Manifeste Open Cloud : Amazon et Microsoft n’adhèrent pas

Cloud

Un groupe d’acteurs IT comme IBM veulent établir des règles d’interopérabilité dans le cloud computing. Mais la démarche ne fait pas l’unanimité.

Amazon Web Services (AWS), la division cloud computing du groupe Internet pionnier éponyme, vient à son tour d’indiquer qu’il refusait de se joindre à l’initiative controversée Open Cloud Manifesto dont le lancement est prévu aujourd’hui.

Le “Manifeste”, appuyé par des groupes comme IBM, a vocation à “passer à l’action pour la communité mondiale du cloud computing”. Il devrait servir de référencer pour établir certains principes et des règles favorisant l’interopérabilité.

Mais Amazon a officiellement refusé cette approche, estimant que “la meilleure façon d’illustrer l’ouverture et la flexibilité pour les clients, c’est celle que l’on fournit actuellement et que l’on délivre.” Tout en admettant que “les normes vont continuer d’évoluer”.

Selon une déclaration officielle, Amazon assure avoir rendu AWS “disponibles sur de multiples plates-formes, langages de programmation et systèmes d’exploitation au cours des trois dernières années”. “Nos clients nous ont assurés que c’était les points les plus importants”, poursuit le groupe Internet. “Nous continuerons à approfondir l’approche clientèle visant à leur assurer un maximum de flexibilité tout au long des discussions portant sur les normes.”

Dans le courant de la semaine dernière, Microsoft avait également critiqué contre le “Manifeste du Cloud”. Steven Martin, en qualité de senior director pour la division “Gestion des plates-formes” chez Microsoft, a déclaré dans une contribution sur un blog officiel qu’il était déçu par le manque d’ouverture constaté à ce jour.

“Il nous semble qu’une firme, ou quelques unes, préfèrerait contrôler l’évolution du cloud computing. Une démarche à l’opposé de celle visant à atteindre un consensus entre acteurs majeurs (incluant les entreprises utilisatrices du cloud) à travers un process ouvert”, déclare-t-il.

L’Open Cloud Manifesto est destiné aux “DSI, utilisateurs IT, gouvernements, et managers d’entreprise qui ont l’intention d’exploiter le cloud computing et d’établir un bouquet de principes pour les fournisseurs de solutions cloud”.

Adaptation d’un article de Vnunet.com intitulé Amazon says no to Open Cloud Manifesto en date du 28 mars 2009


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur