Marché PC : Apple passe entre les gouttes

MacPCPoste de travail
marche-pc-2015-idc
7 1

Au baromètre d’IDC, Apple est le seul des cinq principaux constructeurs de PC à voir ses ventes augmenter sur le 2e trimestre 2015.

Fin de l’emballement commercial associé à l’épisode Windows XP, report des intentions d’achat avec la hausse des prix liée à la remontée du dollar, effet d’attente suscité par la sortie de Windows 10 le 29 juillet… Après avoir repris quelques couleurs en 2014, le PC traverse à nouveau une période délicate.

Ce constat, Gartner l’établissait dans son dernier rapport sur le marché mondial des terminaux informatiques.

IDC s’inscrit dans la même veine. Le cabinet américain estime qu’il s’est écoulé 66,1 millions de PC au 2e trimestre 2015 ; soit 11,8 % de moins qu’il y a un an.

Cette baisse à deux chiffres avait été anticipée, le 2e trimestre 2014 ayant marqué l’arrêt officiel de l’assistance technique pour Windows XP.

Face aux risques (d’ordre essentiellement sécuritaires), une vague de renouvellement des équipements informatiques s’était enclenchée, notamment en entreprise. Une impulsion traduite par une hausse significative des ventes… et qui se répercute aujourd’hui « mécaniquement ».

Pour IDC, le lancement commercial imminent de Windows 10 pousse aussi les revendeurs à écouler leurs stocks. Mais à des prix d’autant plus dissuasifs qu’ils sont gonflés pour compenser la faiblesse, face au dollar, de devises comme l’euro et le yen.

C’est d’ailleurs aux États-Unis que les volumes de ventes se maintiennent le mieux : – 3,3 %, à 16,4 millions de PC, Apple et Lenovo donnant le ton sur un marché où le desktop souffre plus que les ordinateurs portables.

La zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) est frappée non seulement par l’évolution des taux de change, mais aussi par les réductions d’inventaires et par le contrecoup du feuilleton Windows XP. Même tableau en Asie-Pacifique, et tout particulièrement au Japon, où le régime des taxes a récemment été révisé.

Apple plus performant que Lenovo

Avec les conditions de mise à jour plutôt favorables associées à Windows 10 (de nombreux utilisateurs devraient y accéder gratuitement), le cycle de vie de certaines machines devrait s’allonger.

Autant de renouvellements qui ne se feront donc pas immédiatement. Si bien que d’après IDC, il faudra attendre 2016 pour que le marché se stabilise en volume. Sachant que la concurrence des tablettes hybrides et des smartphones restera un obstacle majeur.

Lenovo emmène toujours le train des constructeurs avec, au 2e trimestre, 13,444 millions de PC écoulés. Le groupe chinois, qui réussit à étendre ses activités au-delà de l’Asie-Pacifique, passe les 20 % de part de marché, mais dans l’absolu, ses ventes reculent de 7,5 % d’une année sur l’autre.

Même tendance chez HP : + 0,3 point en part de marché, mais – 10,4 % en volumes de ventes, avec 12,553 millions de PC. La période printanière aura été compliquée dans le monde professionnelle et sur l’entrée de gamme des notebooks.

Performant aux États-Unis, Dell s’accroche à la troisième place avec 9,56 millions d’unités (- 8,7 % par rapport à 2014 ; 14,5 % du marché). Le groupe texan devance Apple, seul à voir ses ventes augmenter (+ 16,1 %, à 5,136 millions d’unités), grâce à des produits comme le nouveau MacBook Air 12 pouces.

Acer et Asus se tiennent dans un mouchoir de poche pour la cinquième place (environ 4,33 millions de PC). Le premier se distingue sur les Chromebooks, mais a du mal en EMEA. Le deuxième est porté par sa croissance aux États-Unis.

Crédit photo : Vladimir Koletic – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur