Marché PC : les effets secondaires de l’épisode Windows XP

PCPoste de travail
garnter-pc-2015

Gartner estime que le recul des ventes de PC au niveau mondial sur le 1er trimestre 2015 est essentiellement dû à la fin de « l’effet Windows XP ».

Le cycle de renouvellement des parcs informatiques enclenché par la fin de vie de Windows XP arrive à son terme.

Gartner est formel : c’est là le principal facteur explicatif du déclin enregistré au 1er trimestre 2015 sur le marché mondial du PC. Lequel se contracte de 5,2 % d’une année sur l’autre, avec 71,7 millions d’unités livrées.

La baisse des ventes est particulièrement marquée sur le segment du desktop, avec les entreprises en première ligne, essentiellement aux Etats-Unis. Il semble que certaines de ces machines ne soient pas remplacées, mais complétées par des formats mobiles.

Les notebooks et les hybrides connaissent effectivement une progression, certes limitée, mais qui contraste avec l’atonie générale du marché. Il en va sans doute de même pour les Chromebooks, que Gartner n’inclut pas dans ses statistiques*, mais qui commencent à faire leur trou selon les derniers relevés d’ABI Research.

Si les convertibles rencontrent un certain succès auprès de ceux qui souhaitent renouveler leur tablette, il est plus difficile de placer le curseur en zone Asie-Pacifique : les consommateurs font preuve d’une certaine inertie face à l’ordinateur en tant que tel. Non seulement pour des questions budgétaires, mais aussi par le fait que les smartphones – notamment les phablettes – se prêtent particulièrement à leurs usages numériques.

Avec l’essor des netbooks low cost (dans la fourchette de 200 à 300 dollars) équipés du système d’exploitation « Windows 8.1 avec Bing », le prix moyen d’un PC baisse… et avec lui, les marges des constructeurs.

A contrario, en volume de ventes, les chiffres sont en progression pour les deux leaders du marché. Avec 18,9 % des livraisons (13,584 millions d’unités) contre 17,3 % pour HP (12,442 millions), Lenovo creuse l’écart. Le groupe chinois capitalise entre autres sur sa série Yoga et monte en puissance aux Etats-Unis comme en Europe. C’est plus délicat au Japon et en Amérique latine.

La dynamique est comparable pour HP, qui conserve les rênes du marché en zone EMEA (Europe – Moyen-Orient – Afrique). Son compatriote Dell s’accroche à la troisième place, mais voit ses ventes chuter pour la première fois depuis un an et demi (12,6 % du marché, avec environ 9 millions de PC).

La tendance est aussi à la baisse en EMEA : 21,7 millions de PC livrés entre le 1er janvier et le 31 mars 2015, c’est 4,4 % de moins qu’il y a un an. La baisse de l’euro face au dollar ne s’est pas encore fait ressentir, mais les prix ne devraient plus tarder à augmenter par effet de compensation, d’après Gartner.

pc-t1-2015

* Gartner exclut également les tablettes, à l’exception de celles sous Windows avec un écran d’au moins 10 pouces.

Crédit photo : KieferPix – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur