Marché PC : la pente est toujours savonneuse

PCPoste de travail
marche-pc-t1-2016
4 4

Gartner et IDC s’accordent sur le net déclin du marché mondial du PC en ce début d’année. À chaque constructeur ses forces et ses faiblesses.

Pour le sixième trimestre consécutif, le marché mondial du PC est sur le déclin au baromètre de Gartner : 64,8 millions d’unités livrées aux distributeurs sur la période de janvier-mars 2016, soit – 9,6 % d’une année sur l’autre.

Il faut remonter à 2007 dans les archives du cabinet d’études américain pour retrouver des volumes trimestriels aussi bas.

Toutes les zones géographiques sont touchées, à commencer par l’Amérique latine, où les livraisons se contractent de 32,4 %.

À 10 %, la baisse est moins marquée en région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Le marché est même stable dans certains pays comme l’Allemagne et le Royaume-Uni ; pas en France, où la transition vers la TNT HD a entraîné un report des achats sur les téléviseurs.

À volumes restreints

Le classement des constructeurs reste inchangé par rapport au trimestre précédent : Lenovo devance HP et Dell. Les trois groupes voient leur part de marché progresser… mais pas leurs ventes.

Le premier capte 19,3 % des livraisons (+ 0,5 point sur un an), avec 12,484 millions de PC, soit un million de moins qu’au 1er trimestre 2015. Il se distingue en Amérique du Nord avec, pour le quatrième trimestre d’affilée, une croissance à deux chiffres (+ 14,6 %).

Le différentiel annuel au niveau des ventes est à peu près le même chez HP, dont la part de marché est stable (+ 0,1 point, à 17,6 %) avec 11,408 millions de machines vendues. Une baisse en volume qui reflète pour partie la stratégie du groupe informatique après sa scission en deux sociétés : miser sur les PC haut de gamme, porteurs de marge.

Chez Dell, le volume de ventes se maintient, à un peu plus de 9 millions de PC, pour 14,1 % du marché (+ 1,3 point). Le groupe texan gagne en influence en Amérique du Nord et au Japon ; pas en EMEA, ni en Asie-Pacifique.

Il faut aller chercher à la 4e place, avec Asus, pour voir une légère hausse en volume : 8,3 % du marché avec 5,365 millions de PC (+ 87 000 d’une année sur l’autre) pour l’industriel taïwanais. Même constat avec Apple, qui vend 4,611 millions de Mac (+ 48 000) et s’arroge 7,1 % du marché.

Dell qui monte

La tendance est comparable chez IDC, quoique la baisse est encore plus importante : – 11,5 % pour les ventes de PC, à 60,6 millions d’unités. La gratuité de Windows 10 sur de nombreux postes de travail y est pour beaucoup, tout comme cette nécessité d’écouler les stocks accumulés pour la période des fêtes de fin d’année 2015.

Dans les mesures d’IDC, Lenovo dépasse les 20 % de part de marché, malgré des ventes en recul de 8,5 %, à 12,178 millions de PC. Suivent HP (19,2 % avec 11,603 millions de PC) et Dell (14,9 % avec 9,017 millions de PC). Apple se hisse au 4e rang (7,4 %, avec 4,466 millions de Mac), talonné par Asus (7,2 %, avec 4,392 millions de PC).

On notera qu’aux États-Unis, où le marché s’effondre de 5,8 %, HP est détrôné pour la première fois depuis plus de 8 ans : 3,44 millions de PC (- 14,1 %), c’est moins que les 3,48 millions de Dell (+ 4,2 %).

En EMEA, la baisse est surtout due au relatif succès que l’offre « Windows 8.1 avec Bing » avait connue un an auparavant. Les grossistes, détaillants et consommateurs sont aussi très prudents sur leurs achats, malgré des conditions économiques globalement plus favorables.

Crédit photo : Ollyy – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur