Marché PC : le vivier européen s’est asséché en 2015

PCPoste de travailSystèmes d'exploitation
pc-emea-2015
2 1

IDC constate une nette baisse des livraisons de PC en Europe entre 2014 et 2015. De nombreux facteurs entrent en ligne de compte.

HP, Lenovo, Dell, Asus… En 2015, les principaux constructeurs de PC ont vu leur part de marché augmenter dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Mais pas leurs volumes de ventes.

C’est l’une des principales conclusions à tirer des dernières estimations d’IDC.

Le cabinet d’études américain considère qu’il s’est écoulé, sur l’année, 76,3 millions de PC, soit 18 % de moins qu’en 2014.

La tendance n’aura pas été plus favorable au 4e trimestre, avec 20,8 millions d’unités au compteur.

Un déclin accentué par le fait qu’IDC ne raisonne pas en termes de ventes aux utilisateurs finaux, mais de livraisons aux distributeurs. Lesquels se sont, ces derniers mois, concentrés sur l’écoulement de leurs stocks.

Le différentiel d’un an à l’autre s’explique aussi par la fin de l’offre « Windows avec Bing », dans le cadre de laquelle Microsoft proposait à ses partenaires OEM des licences moins onéreuses pour son OS sur certaines machines, moyennant quelques ajustements, dont la mise en avant du moteur de recherche Bing.

D’après IDC, cette opération a porté le marché à tel point que si on l’exclut des calculs, les ventes de PC sont « stables entre 2014 et 2015 ». Il faut dire que les revendeurs l’ont mise en avant en réaction à la hausse du dollar, qui les a poussés à augmenter les prix pour conserver leurs marges.

Un marché fragmenté

Il ne faut pas non plus négliger l’emballement lié à la fin de vie de Windows XP, dont l’assistance technique étendue avait pris fin le 8 avril 2014. Les renouvellements de PC se sont poursuivis pendant plusieurs mois, l’effet se faisant encore ressentir jusqu’à début 2015, à en croire les relevés effectués à cette période par les principaux cabinets d’analyse de marché.

D’un point de vue géographique, c’est l’Europe de l’Ouest qui s’en sort le mieux, avec des livraisons en recul de 13,1 % sur le 4e trimestre et de 13,8 % sur l’ensemble de l’année. C’est au Royaume-Uni que le marché grand public s’est le mieux porté ; pour les entreprises, l’impulsion est plutôt provenue d’Autriche et d’Italie.

La dynamique aura été moins favorable en Russie, en Ukraine et au Kazakhstan (zone CEE, pour « Europe centrale et de l’Est », où les livraisons diminuent de 26,4 % d’une année sur l’autre). La baisse est encore plus remarquable en Turquie (- 43 %), contribuant à cette chute record des ventes en région MEA (Moyen-Orient, Afrique) : – 22,8 % sur l’année.

Au classement des constructeurs, HP a capté 23,5 % du marché en 2015 (+ 1,3 point), contre 19,9 % pour Lenovo (+ 1,6 point). Dell en est à 10,7 % (+ 0,8 point) ; Asus, à 9,4 % (+ 0,6 point) ; Acer, à 8,9 % (- 1,7 point).

La tendance est comparable sur le 4e trimestre, si ce n’est que Lenovo voit ses ventes reculer (- 19,7 %), tout comme sa part de marché (- 0,4 point, à 19,3 %). Asus passe devant Dell à la 3e place, avec 2,218 millions de machines vendues (+ 2,7 %), pour 10,7 % du marché (+ 2,2 points).

Crédit photo : Suwan Waenlor – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur