MealPal : premier service à Paris pour la FoodTech sur abonnement

Apps mobilesEntrepriseMobilitéStart-up

La start-up américaine MealPal lance, ce 10 octobre à Paris, son offre par abonnement pour la réservation de déjeuners sous l’angle du « click & collect ».

Un designer, un directeur des ventes externes, des photographes indépendants, un responsable « expérience client »… Autant de postes à pourvoir chez MealPal.

La start-up venue de New York recrute pour étoffer l’équipe qu’elle vient d’installer à Paris, où est lancée, ce mardi 10 octobre 2017, son offre de « déjeuners sur abonnement ».

Sur le principe du « click & collect », on réserve un plat, puis on va le récupérer à l’heure souhaitée.

Les 2e et 9e arrondissements, qui concentrent de nombreux immeubles de bureaux, font office de terrain d’expérimentation. Dans la boucle, une centaine de restaurants et de chefs partenaires qui proposent chaque jour un plat unique : Bill the Butcher, Bravo, Liife, Miss Kale, Mozza & Co, Pokawa…

Deux formules sont disponibles, à 77,88 euros TTC pour 12 repas par mois (soit 6,49 euros le repas) et à 119,80 euros pour 20 repas (soit 5,99 euros l’unité). Ces tarifs s’entendent pour un cycle de 30 jours, l’abonnement étant tacitement reconduit jusqu’à annulation.

MealPal propose également une formule « Flex » qui permet de réserver un nombre de plats fixe à un prix fixe, sans date limite d’utilisation.

Un noyau FoodTech

Les commandes se font à partir de 17 h la veille jusqu’à 9 h 30 le jour même. Le service fonctionne du lundi au vendredi, sauf les jour fériés… et quelques exceptions que MealPal précise dans sa FAQ.

Ayant débauché des anciens de Deliveroo, de Foodora ou encore de Frichti, la start-up vise, selon Les Échos, 100 000 repas servis à Paris d’ici à la fin de l’année. Au global, en l’occurrence dans les 13 villes déjà couvertes entre les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et l’Australie, le compteur en est à « plus de 4 millions ».

L’aventure avait démarré en 2015 sous l’impulsion de Mary Biggins et Katie Ghelli, toutes deux diplômées de Colby College (université privée du Maine). La première est aussi à l’origine de ClassPass, qui propose des abonnements mensuels en salles de sports.

Les statuts de la filiale française de MealPal ont été déposés début septembre, peu avant l’ouverture des comptes de réseaux sociaux… et l’annonce d’un tour de table de 20 millions de dollars réunissant deux pointures de la Silicon Valley : Menlo Ventures et Bessemer Partners, qui avait déjà participé à une levée réalisée en début d’année, pour un montant de 15 millions.

La plate-forme ne permet pas d’avoir, sans inscription, un aperçu du service, qui inclut un « robot alimentaire » destiné à aider l’utilisateur dans le choix des plats. L’application mobile n’est quant à elle pas encore pleinement traduite (on retrouve certaines mentions en anglais).

mealpal-restaurants

Crédit photo : compte Instagram @mealpalfr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur