Médias-télécoms : Orange accompagne le virage BtoB de Hola

EntrepriseGestion réseauxLevées de fondsOpérateursRéseaux
iris-capital-hola
2 0

A travers le fonds Iris Capital monté avec Publicis Groupe, Orange apporte son soutien à l’Israélien Hola, qui se positionne sur le marché de l’entreprise avec son réseau VPN P2P.

L’architecture VPN de Hola et ses multiples scénarios d’exploitation dans le monde de l’entreprise ont séduit Iris Capital.

Le fonds d’investissement associant Orange et Publicis Groupe emmène le tour de table de 17 millions de dollars que vient de boucler la société israélienne.

Mis sur pied en 2007 par Derry Shribman et Ofer Vilensky (cofondateurs de Jungo, racheté un an plus tôt par Cisco pour son OS dédié aux routeurs domestiques), Hola avait déjà levé près de 13 millions de dollars.

Le financement apporté par Iris Capital va lui permettre de renforcer ses équipes d’ingénieurs… et surtout de lancer véritablement ses offres à destination des professionnels.

D’un côté, la solution SaaS Luminati.io, présentée comme un « proxy P2P » utilisable notamment par les marques pour faire de la veille commerciale (vérifier les prix de leurs produits sur diverses boutiques en ligne), des tests d’expérience client (déterminer comment leur page Web s’affiche dans différents pays) ou encore de la lutte contre les fraudes aux clics sur les publicités.

De l’autre côté, un CDN lui aussi associé à une couche peer-to-peer pour améliorer l’acheminement du trafic Internet. Principal usage : la diffusion vidéo. Par opposition à l’architecture « traditionnelle » des CDN, Hola ouvre 5 connexions en parallèle sur autant de serveurs et sélectionne le plus rapide à répondre pour transmettre la première partie de la vidéo.

Un lecteur  vidéo basé sur la librairie JavaScript video.js est proposé en complément pour une implémentation sur les sites Web. L’intégration avec quelques logiciels comme JW Player ou Flowplayer est réalisée via un plugin.

Avant de toucher au BtoB, Hola a ciblé le grand public en proposant son offre sur le principe même du VPN : surfer sur Internet de manière plus anonyme… et accéder à des contenus bloqués dans certaines zones géographiques.

La dimension P2P a permis d’agrandir le réseau et de minimiser les coûts de maintenance. Suffisamment pour proposer une formule de base gratuite dont les utilisateurs acceptent de partager un peu de puissance de calcul et de bande passante lorsque des ressources sont disponibles.

Payant pour un usage commercial, ce VPN aux 53 millions d’utilisateurs revendiqués est accessible sur plusieurs navigateurs (Chrome, Firefox, Internet Explorer) et systèmes d’exploitation (Android, iOS, Windows, OS X). Il existe aussi un abonnement premium pour bénéficier des avantages du réseau sans avoir à partager de ressources.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur