Meizu m2 note : un smartphone très performant à moins de 200 euros

MobilitéSmartphones
meizu-M2-note
2 0

Dans le segment ultraconcurrentiel du milieu de gamme des smartphones, le Meizu m2 note (« made in China ») arrive en France.

Meizu entend bien bousculer le milieu de gamme dans la téléphonie mobile. Le Meizu m2 note , qui succède au m1 note, dispose de spécifications attrayantes pour un tarif raisonnable.

Le nouveau terminal du constructeur chinois est une phablette (au sens défini par Gartner, c’est-à-dire un smartphone avec écran supérieur ou égal à 5,5 pouces).

Il est en effet équipé d’un écran à technologie IGZO (signé Sharp) protégé par Gorilla glass 3 de 5,5 pouces affichant une image définie en 1080p (1920 par 1080 pixels). Cela se traduit par une finesse d’affichage de 403 ppp (pixels par pouce). Le choix de la technologie IGZO (plutôt que IPS par exemple) induit une plus faible consommation électrique (moins de rétro-éclairage pour une même luminosité).

Meizu annonce un taux de contraste de 1000:1 et une luminosité de 450 cd/m2 (candelas par unité de surface).

Meizu n’a pas fait l’impasse sur les spécifications techniques de son dernier mobile. Le terminal supporte le Bluetooth 4.0, le Wi-Fi n (pas de ac), la géolocalisation via les constellations des systèmes GPS et GLONASS.

Côté réseaux mobiles, il est compatible avec la 4G LTE de catégorie 4 (jusqu’à 150 Mb/s descendant et 50 Mb/s ascendant) avec support des bandes utilisées en France (contrairement à son prédécesseur) ainsi qu’à la 3G+ (jusqu’à 42 Mb/s descendant).

Pour ce faire, il est équipé du SoC (System on chip) MT6753 signé MediaTek qui intègre un modem supportant la connectivité 4G LTE. La puce du constructeur taïwanais intègre un processeur à 8 coeurs Cortex-A53 (pas d’agencement big.LITTLE ici) cadencés jusqu’à 1,3 GHz.

Ces coeurs signés ARM allient petite surface de silicium et consommation électrique contenue. Le SoC embarque aussi le processeur graphique ARM de milieu de gamme Mali-T720MP3 (3 coeurs) et peut matériellement décoder les flux H.265. L’ensemble est épaulé par 2 Go de mémoire vive.

Le nm2 note dispose de deux emplacements pour cartes nano SIM (utilisables simultanément). Mais, l’utilisateur devrait faire le choix cornélien entre utiliser une seconde carte nano SIM ou bien une carte microSD (jusqu’à 128 Go) puisqu’elles partagent le même emplacement.

L’aspect photo n’est pas en reste avec un APN dorsal doté d’un capteur Samsung Isocell de 13 mégapixels et d’un autre en façade avec capteur de 5 mégapixels. Meizu annonce plusieurs spécificités telles que la présence d’un flash à deux tons « garantissant une balance des blancs irréprochables » et une mise au point quasi instantanée.

L’ensemble est alimenté par une conséquente batterie de 3100 mAh.

Malgré son écran de 5,5 pouces, le Meizu m2 note reste léger à 149 grammes et relativement compact (150,9 par 75,2 par 8,7 mm).

Fait notable, le m2 note est d’emblée livré sous Android 5.0 Lollipop avec la surcouche maison Flyme OS 4.5.

Il est dès aujourd’hui disponible en pré-commande pour les modèles blanc et gris dotés de 16 Go au tarif de 199 euros (notamment via la boutique meizumobiles). Les livraisons sont annoncées pour le 15 juillet 2015.

Le Meizu m2 note rejoint d’autres terminaux mobiles aux spécifications alléchantes dont le tarif gravite autour des 200 euros.

On a ainsi récemment vu arriver les Archos 50 Diamond (voire les Archos 50 et 55 Helium Plus), Idol 3 (modèle 5,5 pouces) d’Alcatel OneTouch ou encore Zenfone 2 ZE551ML signé Asus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur