Meizu M3 Max : une phablette avec une configuration écran intéressante

MobilitéSmartphones
4 1

IFA 2016 : Meizu lève le voile sur le Meizu M3 Max, une phablette dotée d’un imposant écran de 6 pouces.

Dans le cadre de l’IFA 2016, la phablette Meizu M3 Max a fait son apparition. Elle vise le segment milieu de gamme bien qu’elle présente un profil plus premium grâce à son châssis unibody en métal. Il succède au Meizu Pro 5 sorti en fin d’année dernière.

Le Meizu M3 Max se distingue avant tout par son écran IPS de 6 pouces qui affiche de la Full HD (1920 par 1080 pixels), soit une définition très honorable de 370 pps (pixels par pouce). L’écran est protégé par un verre légèrement incurvé, dit « 2.5D ».

A grande taille d’écran, grand espace sous celui-ci capable d’accueillir une batterie à la capacité imposante. Meizu a opté pour une batterie de 4100 mAh, tout comme Huawei pour la Mate 8 (4000 mAh) ou encore Lenovo avec la K920 Pro (4000 mAh également). Un choix probablement effectué sur l’autel de la finesse (7,9 mm) et du poids (189 grammes).

L’aspect photo n’a pas été négligé non plus avec le choix du capteur Sony IMX258 de 12 mégapixels pour l’APN principal. Il est associé au système d’autofocus ultra-véloce baptisé PDAF (pour « PDAF. PDAF: Phase Detection Auto Focus »).

meizu-M3-max

 

La firme high-tech chinoise, dirigée par Jack Wong, a opté pour un SoC (System on Chip) de milieu de gamme : Helio P10 (référencée MT6755) signée MédiaTek et gravée en 28 nm par TSMC (qu’on trouve également sur le nouveau HTC One A9s). Elle embarque un processeur à huit coeurs ARM Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,8 GHz, à l’instar des Qualcomm Snapdragon 617.

Pas de quoi affoler les moulinettes à benchmarks et pas non plus de quoi s’extasier devant la solution graphique du P10 qui n’est autre que le GPU ARM Mali-T860 MP2 (soit une configuration à deux coeurs) datant de 2014.

Le CPU est associé à 4 Go de mémoire vive, tandis que le stockage du terminal passe par 64 Go de mémoire flash interne, extensible par carte microSD (allant jusqu’à 128 Go). Cette dernière nichera malheureusement dans l’emplacement prévu également pour la seconde carte SIM. D’où un choix souvent cornélien en perspective pour les utilisateurs.

En contrepartie, l’appareil bénéficie du système de recharge rapide baptisé mCharge. Cette technologie « maison » exploite un chargeur secteur pouvant délivrer 24 watts de puissance via le port USB Type-C du terminal.

Selon une étude IDC, le segment des phablettes représentait 20% des ventes de smartphones en 2015. Ce pourcentage devrait atteindre 32% en 2020 avec 610 millions de livraisons. A mi-chemin entre le smartphone et la tablette, ces terminaux avec écrans compris entre 5,5 et 6 pouces ont le vent en poupe. Apple l’avait bien compris en prenant le train en marche avec ses déclinaisons d’iPhone dits « Plus » à écran de 5,5 pouces.

(Crédit photo : @Meizu)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur