Melissa fait des ravages

Cloud

Découvert en fin de semaine dernière, le virus “Mélissa” provoque l’envoi de messages électroniques aux 50 premières adresses référencées dans le répertoire de Microsoft Outlook.

Le virus Melissa est un fichier macro Word 97 ou 2000. D’après l’organisation CERT, il peut être activé en ouvrant un document Word infecté. Le virus prend alors connaissance du contenu de la liste d’adresses e-mail d’Outlook pour envoyer un courrier électronique aux 50 premières personnes citées. Le message en en-tête est “Message important from” suivi du nom de l’utilisateur. Le corps du texte comprend “Here is the document that you asked for. Don’t show anyone else ;).”

Selon le centre de protection américain NPIC, le virus s’était déjà infiltré de manière importante en fin de semaine dans plusieurs systèmes commerciaux, gouvernementaux et militaires. Une centaine de sites aurait été touchés, contraints de fermer leurs systèmes de messagerie. L’organisme a recommandé aux utilisateurs de Word 97 et Word 2000 de ne pas ouvrir de fichiers attachés dans son courrier électronique

Bien qu’il n’efface pas de fichiers, le virus se réplique et peut obliger à neutraliser l’utilisation de l’e-mail. A l’origine, il aurait été posté sur le forum de discussion alt.sex.newsgroup, où était diffusé le fichier texte comprenant des mots de passes pour accéder à des sites pornographiques.

Pour en savoir plus : http://www.cert.org


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur