Mémoire flash : le tandem Toshiba-SanDisk assigne SK Hynix en justice

JuridiqueRégulations
toshiba-sandisk-hynix

Toshiba et SanDisk, qui développent conjointement des technologies de mémoire flash NAND, ont chacun engagé une action en justice contre le Sud-Coréen SK Hynix autour du vol présumé de secrets industriels.

Spécialisé dans les technologies de mémoire flash, le fabricant sud-coréen SK Hynix devra répondre des plaintes au civil déposées à son encontre par ses concurrents Toshiba et Sandisk.

Au coeur du débat, le vol présumé de secrets industriels et commerciaux par le dénommé Yoshitaka Sugita. Aujourd’hui âgé de 52 ans, cet ingénieur a été interpellé jeudi dernier à Tokyo. Il est soupçonné d’avoir contrevenu à l’acte de prévention de concurrence déloyale en vigueur au Japon en livrant illégalement à SK Hynix des données confidentielles relatives au partenariat en place depuis l’an 2000 entre son ancien employeur SanDisk et le groupe nippon Toshiba.

Les éléments de propriété intellectuelle exfiltrés par ses soins entre 2007 et 2008 dans l’usine de Yokkaichi (province de Mie, sud-est du pays) engloberaient un large portefeuille de technologies flash NAND encore exploitées à l’heure actuelle. Certains des brevets mis en jeu ont été déposés à la fin des années 1980.

Évaluant à 100 milliards de yens – soit plus de 700 millions d’euros – le préjudice lié à la fuite de ces informations techniques, Toshiba a ouvert une procédure auprès d’un tribunal de district de Tokyo… tout en précisant que cette affaire “[n’affecterait] pas le développement conjoint d’une puce flash de nouvelle génération avec Hynix“. SanDisk a lancé un recours en parallèle, auprès du Tribunal supérieur de Californie, pour solliciter une compensation financière non chiffrée officiellement.

Selon le Wall Street Journal, SK Hynix s’est refusé à tout commentaire, expliquant ne pas avoir été informé des poursuites. Déjà poursuivi en 2004 pour infraction présumée au droit des brevets (le dossier avait été soldé en 2007 par un accord de licences croisées), le Sud-Coréen mène pour l’heure une enquête en interne. A mi-séance sur le NASDAQ, l’action de SanDisk cote à 74,69 dollars (+1,92%). Celle de Toshiba s’affiche en recul de 2,51% à 4,28 dollars. Le titre Hynix cède pour sa part 3,29% à la Bourse de Séoul.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le langage high-tech ?

Crédit photo : Andrei Shumskiy – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur