Messagerie instantanée : Google défend son pré carré sur Android

Cloud
google-messagerie-instantanee

Pour donner davantage de visibilité à l’application mobile Hangouts sur les smartphones Android, Google renforce l’intégration des SMS/MMS tout en améliorant la gestion des contacts et en introduisant un widget.

Google déploie actuellement une mise à jour de son application de messagerie instantanée pour les terminaux Android.

Outre une simplification d’interface, un widget pour l’écran d’accueil et une gestion plus fine des contacts, cette nouvelle version (2.1) renforce l’intégration des SMS/MMS. Ces derniers sont fusionnés dans le même fil de discussion que les conversations Hangouts. Ils s’en différencient grâce à un code couleur : fond blanc pour les textos, fond vert pour les autres messages.

La prise en charge des SMS et des MMS au sein de l’application n’est pas une nouveauté en soi : elle est effective depuis octobre 2013 et la sortie de la v2.0. La principale avancée, c’est cette unification avec les Hangouts, qui facilite notamment la recherche de messages.

La mouture “intermédiaire” (2.0.303) actuellement disponible sur le Play Store français donne un avant-goût des autres améliorations apportées par Google. Si les travaux du groupe Internet ont essentiellement porté sur la stabilité, il est également question de performances optimisées pour les appels vidéo… et de la correction d’un bug qui empêchait d’envoyer des SMS de plus de 160 caractères.

Les utilisateurs d’Android 4.0 ou de toute version ultérieure bénéficieront également d’un widget permettant d’accéder à l’application depuis l’écran d’accueil. Leur carnet d’adresses sera par ailleurs dissocié de la liste des contacts Hangouts, pour davantage de lisibilité.

Google prend l’initiative à l’heure où la messagerie instantanée rivalise avec le canal SMS, reflétant l’adoption croissante des smartphones et la montée en débit des réseaux mobiles. Sa montée en puissance, elle la doit également à ses fonctionnalités additionnelles : support des conversations de groupe, prise en charge de contenus multimédias, affranchissement du surcoût à l’international, etc.

A l’image de Google, de grands noms de l’IT ont pris position sur ce segment, parfois au gré de partenariats stratégiques avec les opérateurs télécoms. Et les initiatives indépendantes se multiplient. Illustration avec le projet Disa (encore au stade alpha), qui vise à combiner en une même interface, de manière transparente, les conversations SMS/MMS, WhatsApp et Facebook.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : saurez-vous décrypter le langage technico-marketing des smartphones ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur