Micro-blogging : Microsoft accusé de plagiat par le canadien Plurk

Cloud

Microsoft est une nouvelle fois accusé de viol de propriété intellectuelle. Pour lancer un service de micro-blogging, la filiale chinoise se serait largement inspiré de Plurk, un site du même type créé par une firme canadienne et très apprécié en Asie.

Quelques semaines après avoir violé une licence GPL, voilà que Microsoft est encore impliqué dans une affaire de plagiat.

Cette fois-ci, la firme de Redmond a annoncé avoir suspendu son nouveau service de micro-blogging chinois baptisé MSN Juku après avoir été accusé de plagiat par l’entreprise canadienne Plurk. Cette dernière avait annoncé quelques heures plus tôt sur son blog que ses équipes avait remarqué des similitudes troublantes entre les deux services.

Des similitudes telles que 80% du code source de Juku serait issu de Plurk. Alerté, Microsoft a expliqué dans un communiqué qu’il suspendait l’utilisation de MSN Juku pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Fait notable : la version chinoise de l’outil – sous la responsabilité de MSN China – a été conçu par un sous-traitant local.

Twitter n’est pas le plus populaire

En Asie, le micro-blogging est particulièrement apprécié et Twitter n’est pas le site le plus utilisé. Ainsi, Plurk se targue d’être le principal service de micro-bloggingg à Taïwan.

En attendant d’en savoir plus sur la stratégie que va adopter Microsoft, l’affaire ternit un peu plus l’image du géant américain. Ce dernier a présenté ses excuses à l’équipe de Plurk, mais cela sera-t-il suffisant ?

L’incident sonne comme un constat d’échec pour l’éditeur américain qui s’est largement investit dans la lutte contre la contrefaçon en Chine ces dernières années. Même si cela ne l’a pas empêché d’avoir déjà été condamné par le tribunal de Pékin pour violation de propriété intellectuelle.

En novembre dernier, Microsoft avait été jugé coupable d’avoir intégré des polices de caractères chinois appartenant à un éditeur local sans avoir obtenu l’autorisation de ce dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur