Microsoft a droit à un répit d’une semaine

Mobilité

Le Département américain de la Justice et Microsoft semblent s’être donnés une semaine de plus pour arriver à un accord concernant l’interminable procès qui les oppose.

Le juge Thomas Penfield Jackson a reporté d’une semaine son verdict afin de laisser plus de temps pour trouver un accord à l’amiable, d’après des sources proches du procès. Son jugement final était pourtant attendu cette semaine (voir édition du 27 mars 2000). En novembre, il avait déclaré coupable Microsoft d’abus de position monopolistique, qui avait eu pour résultat de flouer et les consommateurs et les concurrents de l’éditeur de Redmond.

Vendredi dernier, Microsoft avait fait parvenir par télécopie au ministère de la Justice une proposition d’accord que l’administration avait trouvé inacceptable. D’après des observateurs, les procureurs en charge de l’accusation sont persuadés que Microsoft ne changera pas sa façon d’agir sans y être obligé légalement. Une fois le jugement du juge Jackson rendu, la cour sera reconvoquée afin de décider des sanctions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur