Microsoft AirSim : des outils pour rendre les drones autonomes

CloudData-stockage
0 0 Donnez votre avis

Microsoft Research diffuse en open source sa plateforme permettant d’entraîner des drones et des robots pour élargir le cercle de l’innovation autour de l’IA.

Microsoft Research a déposé sa plateforme AirSim sur la plateforme GitHub de partage de projets entre développeurs sous une licence open source, selon une contribution blog officielle.

Sous la houlette d’Ashish Kappor, l’équipe AIRP (acronyme de « Aerial Informatics and Robotics Platform ») de Microsoft a développé des outils mis à disposition de tiers chercheurs pour concevoir et tester des robots, des drones et d’autres objets connectés.

En l’état actuel, on parle d’une mouture bêta d’AirSim exclusivement pour les drones avec un support des plateformes DJI et MAVLink. 

Le simulateur qu’il inclut est basé sur le moteur Unreal Engine, souvent utilisé dans le domaine du jeu vidéo.

Le set d’outils inclut aussi les logiciels qui permettent aux développeurs d’écrire rapidement du code pour contrôler des appareils.

On trouve également un simulateur très réaliste permettant de collecter des données afin de manier l’intelligence artificielle et de tester de manière virtuelle avant un déploiement grandeur nature dans le monde physique.

Après les drones, des déclinaisons d’outils pour des robots suivront. 

« L’objectif ambitieux est vraiment de construire des systèmes qui peuvent fonctionner dans le monde réel« , explique Ashish Kappor.

Cela tranche avec d’autres projets IA dédiés à des environnements artificiels avec des règles prédéfinies, tels que le jeu de Go, en référence à Watson d’IBM.

Pour y parvenir, le simulateur est très perfectionné : « La capacité de différencier et d’anticiper vient facilement aux humains, mais il est encore très difficile pour les systèmes basés sur l’intelligence artificielle. C’est une raison majeure pour laquelle le pilotage automatique des voitures ou des drones autonomes de livraison représentent encore des technologies émergentes. »

Le simulateur d’Aerial Informatics et Robotics Platform est construit sur les dernières technologies photoréalistes, lui permettant de distinguer des choses subtiles, comme des ombres et des reflets, ce qui constitue une différence significative dans les algorithmes de vision informatique.

Les chercheurs de Microsoft prévoient d’étoffer leur plateforme avec plus d’outils.

L’intelligence artificielle constitue un véritable terrain d’exploration et d’exploitation pour la firme dirigée par Satya Nadella.

Une illustration parmi tant d’autres : le mois dernier, Microsoft mettait ainsi la main sur Maluuba, une start-up canadienne spécialisée dans le deep learning associé aux requêtes par langage naturel.

(Crédit photo : @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur