Microsoft concurrence les serveurs Sun

Cloud

Microsoft annonce la commercialisation de son Datacenter Server. Le système d’exploitation est présenté par Steve Ballmer comme un concurrent direct des serveurs de Sun.

Le dernier-né des serveurs d’entreprise vient de sortir. Windows 2000 Datacenter arrive sur le marché après les versions Professionnal, Server et Advanced Server, disponibles depuis le 17 février dernier. Windows 2000 Datacenter se définit comme une version haut de gamme des systèmes d’exploitation professionnels (voir édition du 24 juillet 2000). Selon les termes de Steve Ballmer, Windows 2000 Datacenter se destine à concurrencer fortement Sun.

Microsoft espère se positionner dans le domaine des serveurs, largement dominé par Unix/Linux et Sun. Selon Microsoft, Datacenter peut gérer jusqu’à 32 processeurs et adresser 64 Go de mémoire vive. Ce qui le positionne clairement sur un secteur réservé à ceux qui ont besoin de gérer de très grosses bases de données. A tel point qu’aujourd’hui, seule la base de données SQL Server 2000 est capable d’exploiter les 32 processeurs gérés par Datacenter Server. Exchange 2000 devrait l’être en décembre 2000.

Datacenter sera intégré par les constructeurs sur des systèmes certifiés et ne sera pas vendu sous une forme packagée à la différence des autres versions de Windows 2000. Ainsi IBM devrait commercialiser prochainement un serveur Numa-Q 32 voies sous Windows 2000 Datacenter. Compaq de son côté avait déjà annoncé en juillet qu’il livrerait ses Proliant octoprocesseurs sous Datacenter Server. Selon Microsoft, le produit est destiné à être une offre globale. Les constructeurs devront ainsi passer un examen de certification auprès de Microsoft afin de déterminer s’ils sont capables de commercialiser Datacenter.

La stratégie .Net s’entoure dorénavant de huit produits parmi lesquels figurent Datacenter Server, SQL Server 2000, Exchange 2000 et Host Integration Server 2000. Les autres solutions tels que Biztalk Server, Application Center, Commerce Server et Internet Security and Acceleration Server devraient être disponibles d’ici la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur