Microsoft contre la contrefaçon en ligne

Cloud

L’éditeur a lancé une offensive pour freiner la diffusion de versions piratées de ses logiciels sur Internet. Six plaintes ont été déposées contre des fraudeurs américains.

Microsoft a décidé de déterrer la hache de guerre pour s’attaquer aux diffuseurs de logiciels pirates. Six responsables d’entreprise ont appris à leurs dépens que l’on ne peut impunément utiliser Internet pour faire son petit trafic de Word ou d’Office piraté. La moitié d’entre eux s’appuyaient sur des sites de vente aux enchères et deux ont utilisé le marketing direct par courrier électronique, explique Microsoft dans un communiqué qui souligne que ces actions font suite aux nombreuses plaintes de consommateurs floués.

Affirmant “rendre les courses en ligne plus sûres pour des millions de consommateurs“, Microsoft reconnaît implicitement à quel point ce type d’opération relève du coup d’épée dans l’eau. L’éditeur reprend les chiffres de la Business Software Alliance, une organisation d’éditeurs qui mène une guerre sans pitié contre la contrefaçon, qui affirme que 840 000 sites Internet vendent des logiciels piratés. Avec les six personnes visées par des plaintes de Microsoft, il devrait y en avoir une quinzaine de moins.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur