Microsoft France : des objectifs ambitieux pour “une roadmap exceptionnelle”

CloudMobilitéOS mobiles

Microsoft France a choisi de placer sa rentrée sous le signe de l’innovation en misant sur le lancement de Windows 7, des Windows Phone et de ses services en mode cloud computing et SaaS.

C’est sur son tout nouveau site de 35 000 m² baptisé Le Campus, et situé à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), que Microsoft France a tenu sa conférence de rentrée.

La branche française de l’éditeur américain espère que la fin 2009 et l’année 2010 seront des grands crus, placés sous le signe de Windows 7, du cloud computing, du SaaS et du moteur de recherche Bing.

Pour rester durablement implanté dans l’univers professionnel et grand public à travers ses produits et services, Microsoft France “va poursuivre ses investissements dans un contexte économique qui demeure incertain”, explique Eric Boustouller, le président de Microsoft France. 9,5 milliards de dollars seront consacrés à la R&D.

La firme de Redmond a vu grand pour ces prochains mois, avec les lancements du nouveau système d’exploitation Windows 7, le 22 octobre, et l’arrivée concomitante des prochains Windows Phone sous Windows Mobile 6.5, comme le HTC Touch2 ou le Toshiba TG01.

L’éditeur compte également “faire adopter et surveiller le déploiement de ses technologies”, comme le souligne M. Boustouller. Sont ainsi visés Office 2007 et le controversé Windows Vista.

Microsoft s’attachera aussi ces prochains mois à développer ses écosystèmes et des partenariats, à travers notamment son Microsoft Partner Network. D’ici quelques jours, Microsoft va même lever le voile sur son premier centre d’interopérabilité qui réunira autour de l’éditeur des entreprises comme Bull, Citrix, HP, Novell, VMware ou RedHat.

Windows 7, le cloud computing et le SaaS : l’avenir des entreprises selon Microsoft

Du côté des entreprises, Marc Jalabert, le directeur Marketing & Opérations de Microsoft France, estime que la “crise à été un accélérateur de transformations qui a poussé les organisations vers la virtualisation pour réduire les coûts en réduisant les serveurs physiques”.

Toujours dans cette politique de réduction des coûts, les entreprises seraient friandes de produits liés à la communication unifiée (Microsoft Exchange Server, Communications Server) et des nouvelles offres de logiciels décisionnels autour du CRM et de l’ERP (SQL Server, Microsoft Dynamics CRM), synonymes de rapidité de prises de décisions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur