Microsoft gagne du temps

Cloud

L’éditeur de logiciels bénéficie d’un délai supplémentaire pour rendre la totalité de ses produits conformes au langage Sun de Java.

Microsoft n’a pas gagné la guerre, mais c’est pour l’éditeur une petite victoire. Au cours de son procès l’opposant à Sun, le juge de district Ronald Whyte a repoussé de 30 à 180 jours (selon les produits) la date limite de mise en conformité de ses applications avec le langage Java. La date butoir était fixée au 15 février prochain. L’éditeur ayant déjà fait appel du jugement de mise en conformité, une nouvelle audience pourrait se dérouler cet été.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur