Microsoft impose la mise à jour de MSN Messenger

Mobilité

Ce sont des raisons de sécurité qui poussent Microsoft à limiter les versions fonctionnelles de ses applications de messagerie instantanée. Une mesure qui coupera l’accès aux logiciels tiers comme Trillian et Odigo.

A partir du 15 octobre 2003, les plus anciennes versions de MSN Messenger et de Windows Messenger deviendront inopérantes sous Windows comme sous Mac OS, PocketPC ou SmartPhone. Globalement, de Windows 95 à XP en passant par NT 4 et 2000, il faudra utiliser la version 5.0 ou supérieure. Sous Mac OS 9.2.2 (les version antérieures du système n’étant plus supportées par Microsoft), il faudra se tourner vers la version 2.5 de MSN Messenger et la 3.5 pour Mac OS X. Mais la mise à jour vers une version supérieure ne sera possible qu’à partir du 27 août 2003 pour la plate-forme Mac. Et, bizarrement, aucune nouvelle version de messagerie pour PocketPC/SmartPhone n’est à ce jour proposée. Doit-on en déduire que, si Microsoft n’a pas proposé de nouvelle mise à jour, les utilisateurs de ces systèmes perdront le bénéfice de leurs applications de messagerie dans moins de deux mois ? Quant à Windows Messenger, il faudra se tourner vers la 4.7.2000 ou supérieure.

Microsoft justifie ces restrictions par des mesures de sécurité. Dans le cadre de son programme d’informatique de confiance (Trustworthy Computing, voir édition du 17 janvier 2002), la firme de Redmond va mettre à jour sa plate-forme de messagerie ?Net Messenger le 15 octobre prochain, laquelle ne supportera visiblement plus d’anciennes versions des applications de messagerie. Ce qui n’est pas dommageable en soi puisqu’un simple téléchargement suffit à mettre à jour les applications. Sauf que des logiciels tiers comme Trillian ou Odigo ne seront également plus pris en charge. Ces applications ont le mérite de supporter plusieurs réseaux de messagerie dont ceux de Yahoo (Yahoo Messenger), ICQ et AOL (AIM). La nouvelle version de la plate-forme de messagerie imposera donc aux éditeurs de solutions tierces de passer des accords de licences avec Microsoft, ce dernier proposant un programme de partenariat pour ?Net.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur