Microsoft lâche Facebook Connect : une histoire d’API

MarketingSocial Media
microsoft-facebook-api

Il n’est plus possible d’associer un compte Facebook à un certain nombre de services Microsoft. Au coeur du débat, la modification d’une API.

Une API vous manque et des ponts sont coupés…

Outlook.com, Office 365, OneDrive, les applications People et Photos sur desktop et mobile… Autant de services Microsoft auxquels il n’est plus possible de connecter un compte Facebook.

Cette association permettait notamment de synchroniser des agendas et des contacts, tout en simplifiant le partage de contenu sur le réseau social, via des outils de publication comme Movie Maker.

Elle n’est plus d’actualité après une « modification » dans la Graph API, interface de programmation que les éditeurs tiers peuvent exploiter pour monter des passerelles avec Facebook.

Avec la présentation, au printemps 2014, de la version 2.0 de cette API (permettant aux utilisateurs de mieux contrôler les informations qu’ils communiquent), un nouveau cycle s’était enclenché : la fin de vie de la mouture précédente (1.2) avait été fixée au 30 avril 2015.

Faute d’une rétrocompatibilité intégrale, les services qui n’auraient pas effectué la migration à cette date allaient être « diversement affectés » dans un délai de quelques semaines.

C’est le cas chez Microsoft, qui a décidé de ne pas se plier aux exigences liées à la Graph API 2.0. Tout particulièrement l’implémentation de la fonction Login Review. Laquelle doit être obligatoirement intégrée dans les applications qui demandent l’accès à d’autres éléments qu’une adresse e-mail, un profil public ou une liste d’amis.

Toutes les permissions supplémentaires doivent pouvoir être déclinées par l’utilisateur. Garant d’un meilleur taux d’engagement selon Facebook, ce système entraîne surtout la disparition pure et simple de certaines autorisations… parmi lesquelles l’accès à des albums photo. Un certain nombre de services Microsoft s’en trouvent ainsi touchés.

Longue liste

Dès le mois de février, l’éditeur avait préparé le terrain en supprimant Facebook Chat – passé sous une technologie propriétaire aux lieu et place du XMPP – de l’interface d’Outlook.com. Il avait alors encouragé ses utilisateurs à migrer vers Skype.

La liste est plus longue cette fois-ci. Hormis Outlook.com pour les contacts et les agendas, OneDrive est concerné, aussi bien dans sa version Web que sur Windows Phone 7 et 8. Même constat pour les applications People (Windows 8/8.1, Windows Phone 7/8) et Photos (Windows 8, Windows Phone 7/8).

On constate que certaines versions de ces différents services ne sont pas touchées. Notamment sur Windows Phone 8.1. C’est directement lié à l’intégration de l’API, qui ne se fait pas de la même manière (fonction intégrée à l’OS dans un cas ; pas dans l’autre).

Parmi les symptômes auxquels s’attendre, l’impossibilité de synchroniser les contacts Facebook sur Outlook.com. Ainsi que les événements, quoiqu’il existe une méthode alternative décrite par Microsoft dans une contribution blog.

Quant à Photo Gallery et Movie Maker, ils ne permettront plus de publier des contenus sur Facebook – ceux qui l’ont déjà été le resteront, toutefois… sauf sur Windows 8.

Sur la version Web de OneDrive, le lien « Publier » disparaît tout simplement de la barre latérale. Quant à l’application People, elle conserve les informations sur les amis Facebook, mais ne les met plus à jour, que ce soit via les tuiles de notification ou la section « What’s New».

Crédit photo : Lightspring – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur