Microsoft livre la première bêta publique de Longhorn

Cloud

Le successeur de Windows Server 2003 approche. Avec Longhorn, Microsoft
accentue ses efforts sur la sécurité.

Longhorn arrive. Microsoft a présenté, mercredi 25 avril 2007, la bêta 3 de la version serveur de Windows basée en partie sur le noyau Vista. C’est la première version disponible librement. Jusqu’à présent, les version bêta 1 et 2 n’étaient proposées qu’aux testeurs officiels et, plus récemment, aux abonnés de Technet et MSDN.

En rendant public la bêta 3 de Longhorn, Microsoft permet aux responsables informatiques de tester le nouveau produit, tant pour en faire remonter les dysfonctionnements que pour appréhender son arrivée dans l’environnement de l’entreprise. A l’image de Windows Server 2003, pas moins de quatre versions sont disponibles* pour plates-formes 32 et 64 bits (ainsi qu’Itanium).

Une installation minimale pour réduire les champs d’attaque

Longhorn introduit de nouvelles fonctionnalités, particulièrement en matière de sécurité. A commencer par une nouvel outil d’installation baptisée Server Core (serveur de base) qui n’installe par défaut que les services indispensables au démarrage de la machine. A l’administrateur d’installer ensuite les composants nécessaires au fonctionnement de l’entreprise (serveur DNS, serveur DHCP, serveur de fichiers, contrôleur de domaine, etc.).

Ce principe d’installation minimale réduit le champs d’attaques potentiel, tout en optimisant la taille mémoire nécessaire au fonctionnement des services et devrait simplifier les mises à jour. Plus besoin, en effet, d’installer des correctifs sur des applications absentes.

Attendu pour la deuxième moitié de l’année

Signalons également une meilleures prise en compte des problématiques de sécurité dans un environnement où intervient la mobilité. Outre un pare-feu amélioré, Longhorn introduit le Network Access Protection (NAP). Le NAP repose sur un système de certificat indispensable ou de validation technologique d’un tiers (clients, fournisseurs…) pour accéder au réseau. Enfin, Longhorn intègre également PowerShell, une console de script pour automatiser les processus du système, et Server Manager qui contrôle le pare-feu.

Malgré le rapprochement des développements et débogage vers la version finale, Microsoft reste flou sur la date de disponibilité. L’éditeur se contente de préciser une livraison pour le courant de la seconde moitié de l’année. Mais si les retards de Vista ont pesé sur les développement de Longhorn, le nouveau Windows Server pourrait n’être livré que début 2008.

Orcas et Katmai, noms de code respectif des prochaines versions de Visual Studio et de SQL Server, sont également attendus dans le courant de l’année 2007.

* Windows Longhorn Web Edition, Standard Edition, Enterprise Edition et Data Center Edition.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur