Microsoft livre ?Net au Mac

Cloud

Le géant de Redmond a mis à jour Rotor, son infrastructure de développement de ?Net. Cette nouvelle version supporte FreeBSD et Mac OS X. Autant dire que Microsoft est en train d’apporter ?Net au Mac ! Ces lignes de code, surtout destinées aux chercheurs et aux universitaires, ont essentiellement pour but de répandre plus rapidement la stratégie de l’éditeur dans les communautés de développeurs…

Microsoft semble préparer le terrain à une intégration de ?Net sur Mac OS X ! Plus précisément, le géant de Redmond travaille pour s’assurer que des machines fonctionnant sous Mac OS X puissent se connecter à des services ?Net en tant que clients. En fait, Microsoft a mis à jour son langage d’infrastructure commun (Common Language Infrastructure ? CLI) et supporte désormais FreeBSD et Mac OS X, dans sa version Jaguar. S’il ne s’agit pas d’une surprise pour FreeBSD, qui est déjà concerné depuis de nombreux mois, le support de Mac OS X sort plus de l’ordinaire. Rotor, une implémentation de la CLI destinée aux scientifiques et aux universitaires, rassemble le code source écrit dans les langages utilisés par l’infrastructure de ?Net. L’éditeur d’Office fournit principalement le code source de ses outils de développement C# (le langage de programmation de ?Net) et CLI. La CLI est la partie centrale de ?Net pour toutes les fonctions comme la gestion de la création d’objets. La CLI a d’ailleurs déjà fait l’objet d’une soumission à l’organisme de standardisation ECMA (voir édition du 17 décembre 2001) et à l’ISO (International Standard Organisation). “La principale raison pour laquelle nous avons soumis le code à l’ISO est de faire comprendre à nos clients que les produits Microsoft ne sont pas entièrement construits sur des standards propriétaires”, a indiqué John Montgomery, le responsable produits du groupe pour la plate-forme des développeurs.

Actuellement à l’état d’environnement de développement, ?Net a été présenté comme une part importante de la stratégie de croissance de Microsoft. Elle doit permettre d’intégrer des services Web avancés à l’informatique personnelle. “Il n’est pas fait pour des produits commerciaux. Il ne s’agit pas de quelque chose que vous allez utiliser normalement pour développer des applications. Il plutôt d’un environnement orienté vers l’éducation et la recherche”, a indiqué Thomas Murphy, directeur programme du Meta Group, un cabinet d’études, à nos confrères de MacCentral. L’actuel mouvement de l’éditeur consiste à ouvrir la CLI de manière à se rapprocher d’un modèle Open Source, destiné à aider l’adoption de cette infrastructure. Les dirigeants de Microsoft ont bien compris que la distribution d’un logiciel était plus rapide par ce biais. Mais le portage de ces outils sur Mac OS X confirme aussi une autre tendance : l’adoption par les développeurs de la plate-forme d’Apple pour leur travail.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur