Microsoft Mediaroom ou la nouvelle ‘marque-ingrédients’ de Microsoft IPTV

Mobilité

L’éditeur muscle sa plate-forme logicielle de télévision numérique et
interactive pour relancer une dynamique commerciale. Pas évident.

Microsoft change de marque pour redonner un nouveau souffle à sa plate-forme logicielle pour la télévision numérique et multimédia. La dénomination Microsoft IPTV est écartée pour mettre en avant Microsoft Mediaroom. Ce nom est utilisé comme une “nouvelle marque-ingrédient”. Cela mérite une petite explication de texte.

“Le nom ‘Microsoft IPTV’ est un peu limité en termes de marque produit “, a expliqué Elena Branet, Directrice marketing pour la zone Europe-Moyen Orient-Afrique (EMEA) de Microsoft Mediaroom. “A travers la marque Mediaroom, nous voulions insister sur cette notion d’ingrédients qui permet de recevoir différents médias et de les envoyer vers la télévision”, poursuit la représentante de Microsoft IPTV lors d’une conférence téléphonique organisée lundi après-midi.

Partage de contenus, multiview, TNT et API

Quelles sont les nouvelles fonctionnalités ? On peut les résumer en trois grand points. Tout d’abord, la dimension de partage du contenu multimédia personnel qui permet l’écoute de la musique numérique ou le visionnage de photos numériques stockées sur un PC à partir d’un téléviseur).

Parmi les premiers supports qui devraient être compatibles avec Microsoft Mediaroom figure la xBox 360. Mais ce type d’exploitation nécessitera des accords au préalable avec les opérateurs télécoms clients de la plate-forme IPTV. La date de mise sur le marché de ce produit n’est pas encore précisée.

Pour renforcer l’aspect écran interactif, les capacités en mode multiview ont été renforcées. Ce n’est pas une grande innovation mais cette fonctionnalité permettant de regarder plusieurs chaînes, programmes ou angles de vue sur un seul écran est appréciée par les utilisateurs. Avec la possibilité de disposer de neuf vues dynamiques différentes en simultané au maximum. “Par exemple, une chaîne VOD pourrait afficher neuf bandes annonces sur un même thème simultanément”, explique Viet Nguyen Cao, en qualité de Director Business Development pour Microsoft Mediaroom également présent lors de la conference call.

Autre fonction implémentée et qui commençait à manquer cruellement : la réception des chaînes de la télévision numérique terrestre (TNT) sera assurée via la nouvelle plate-forme IPTV de Microsoft.

Pour stimuler son “écosystème IPTV” Microsoft lance aussi Microsoft Mediaroom Application Development. Cette initiative permet aux fournisseurs de services et aux développeurs tiers de créer des applications télévisuelles dédiées à la plate-forme, et potentiellement d’en faire une source de revenu.

Club Internet, l’unique référence Microsoft IPTV en France…et encore

Selon le dernier pointage de Microsoft, plus de 18 fournisseurs de service du monde ont choisi la plate-forme Microsoft IPTV/Microsoft Mediaroom pour leurs offres de télévision numérique. Une dizaine d’entre eux seraient passées ou sur le point de passer en mode commercialisation. En zoomant sur l’Europe, Microsoft recense 12 opérateurs clients IPTV dont huit opérationnels.

Mais, globalement, Microsoft a du mal à trouver le bon tempo pour s’imposer, malgré l’appui de partenaires télécoms qui distribue sa solution (comme Alcatel-Lucent). Rappelons qu’il existe 576 services IPTV dans le monde (selon le cabinet d’études MRG Multimedia Research Group dans un recensement effectué en mars 2007).

Et la France dans tout ça ? La seule référence décrochée par Microsoft IPTV est Club-Internet. Mais le maintien de la plate-forme Microsoft n’est pas assurée compte tenu de la procédure actuelle de rachat du FAI par son concurrent Neuf Cegetel (qui exploite sa propre plate-forme IPTV). “Nous continuons à travailler avec les équipes actuelles de Club-Internet et nous discutons avec Neuf Cegetel”, explique Viet Nguyen Cao.

En mars dernier, Club Internet annonçait encore une innovation sur la plate-forme IPTV de Microsoft : programmer
l’enregistreur numérique à distance depuis n’importe quel ordinateur connecté à Internet. Mais les chances que Neuf Cegetel conserve la plate-forme héritée de Club Internet paraissent faibles. “Il est vrai que le marché français est particulier. L’IPTV a démarré très tôt par rapport au reste du monde. Cela rend le marché français peu accessible”, commente Viet Nguyen Cao.

Microsoft veut marier l’Internet et la TV en Chine
Microsoft initie une alliance avec Changhong, présenté comme un important fabricant chinois de téléviseur. Ils développeront ensemble des produits de divertissements qui serviront de passerelles entre la télévision et Internet. Cet accord se traduit également par une prise de participation minoritaire de Microsoft dans le capital de Changhong : moins de 1% du capital pour une valeur de 12 millions de dollars.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur