Microsoft menacé par les logiciels libres

Cloud

Que ceux qui enragent de voir depuis des années Microsoft dominer les marchés des systèmes d’exploitation pour PC et des suites bureautiques se calment. Voilà que Sony commercialise en Europe des PC équipés de StarOffice, la suite bureautique de Sun Microsystems, et qu’un constructeur américain lance un PC sous Linux destiné aux entreprises. La route sera longue, toutefois, avant qu’une concurrence effective n’existe sur ces marchés. Du point de vue de Microsoft, cependant, le ver est dans le fruit.

La guerre des systèmes d’exploitation pour PC et des logiciels de bureautique, qui semblait définitivement gagnée par Microsoft, est-elle en passe d’être relancée ? On n’en est pas encore tout à fait là, mais la concurrence dans ces domaines se fait toutefois plus visible ces temps-ci. L’offensive la plus notable est menée par un des ennemis jurés de Microsoft, Sun Microsystems, qui tente de promouvoir sa suite bureautique StarOffice. Il vient de décrocher un contrat avec Sony qui la distribuera en Europe sur la plupart de ses PC destinés au grand public. Rachetée à un éditeur allemand, StarOffice a été récemment remaniée et de l’aveu des experts qui l’ont testée, des améliorations notables ont été apportées par rapport à la version précédente : la nouvelle mouture est moins volumineuse, plus rapide et surtout les filtres d’importation et d’exportation vers Office sont plus fiables. Cette première entame dans le quasi-monopole de Microsoft sur les logiciels pour PC est-elle la conséquence du procès antitrust dont l’éditeur fait l’objet ? Certains le pensent, de sorte qu’à l’avenir, il y a fort à parier que de plus en plus de constructeurs, se sentant les coudées un peu plus franches, auront la tentation d’être infidèles à Microsoft. L’intérêt pour eux est d’ordre financier : StarOffice ou WordPerfect, la suite bureautique du canadien Corel, étant bien moins coûteuses qu’Office, cela leur permet d’améliorer d’autant leurs marges.

Une migration coûteuse

L’émergence d’une concurrence sur la bureautique peut-elle gagner les entreprises, à l’heure où Microsoft leur impose une très onéreuse nouvelle politique tarifaire ? Pas sûr, car a priori la migration d’Office vers StarOffice a elle-même un coût : formation des utilisateurs, dépannage en cas de problème, absence de service après-vente? Se pose également la question des fichiers existants et de leur traduction au format StarOffice. Peut-être est-ce du côté du système d’exploitation qu’une concurrence émergera le plus rapidement, d’autant plus qu’il existe désormais des interfaces ? Gnome ou KDE ? autorisant une prise en main aisée d’un poste sous Linux par un néophyte. Le constructeur Penguin Computing vient d’annoncer le lancement d’un PC destiné aux entreprises et équipé de Linux. Il semble que Hewlett-Packard livre également des PC de bureau sous l’OS libre. Là aussi, les constructeurs ont tout intérêt à généraliser cette pratique pour des raisons financières évidentes. Et récemment, le directeur financier de Microsoft a reconnu devant un parterre d’analystes financiers que la généralisation de Linux sur les PC de bureau serait bel et bien de nature à compromettre la croissance de l’éditeur de Redmond.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur