Microsoft met à jour ses licence pour encourager l’adoption de la virtualisation

Cloud

Les nouvelles conditions commerciales permettent aux entreprise d’affecter des licences autant de fois que nécessaire sur un environnement virtualisé.

Microsoft cherche à encourager de plus en plus d’entreprises à adopter les technologies de virtualisation en annonçant de nouvelles conditions de licence et en élargissant son support technique pour les applications de serveur.

A partir du 1er septembre, l’éditeur mettra à jour ses conditions de licence pour 41 applications de serveur, parmi lesquelles Microsoft SQL Server 2008 Enterprise Edition, Dynamics CRM 4.0 et SharePoint Server 2007. Les nouvelles conditions permettront aux entreprises d’affecter et de réaffecter des licences aussi souvent que nécessaire d’un serveur à un autre dans une grappe de serveurs..

Selon Neil Sanderson, cela devrait permettre d’améliorer la flexibilité et la polyvalence de l’infrastructure informatique. “L’informatique est plus complexe aujourd’hui”, explique-t-il. “Les clients veulent acquérir une souplesse suffisante pour modifier rapidement et très fréquemment le type d’applications exécutés par un serveur physique.”

Microsoft a également annoncé que ses clients bénéficieraient d’un support technique pour 31 applications de serveur en déployant ces applications sur Windows Server 2008 Hyper-V, Microsoft Hyper-V Server ou n’importe quelle autre plate-forme de virtualisation validée par un tiers, notamment VMware.

L’éditeur a organisé une série d’événements Get Virtual Now dans le monde entier dans le cadre d’un effort continu visant à encourager les entreprises à adopter les technologies de virtualisation. “Nous avons beaucoup parlé de l’avenir de la virtualisation et avons proposé une série de technologies et de changements dans nos conditions de licence”, explique Neil Sanderson. “Il est temps d’informer les gens de tout ce que nous avons fait et de les encourager à utiliser la technologie.”

La simplification des conditions de licence a reçu un accueil favorable auprès de l’éditeur de solutions de virtualisation Parallels. “Les éditeurs de logiciels n’ont fourni que très peu d’explications sur les conditions de licence applicables aux environnements virtuels, ce qui a créé une certaine confusion chez les utilisateurs. Microsoft s’attaque à ce problème et, bien que cela se limite à certaines applications, c’est un réel progrès”, a déclaré Kurt Daniel, senior vice president chez Parallels. “En définissant une position claire sur la mobilité des licences virtuelles, Microsoft simplifie la transition et lève l’un des principaux obstacles à l’adoption de la virtualisation.

Traduction de l’article Microsoft bigs-up virtualisation de Vnunet.com en date du 19 août 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur