Microsoft met des prix sur .Net

Mobilité

Après les annonces faites autour de sa stratégie .Net, Microsoft commence à parler prix. Pour le moment, seules les applications pour développeurs sont étiquetées. Microsoft annonce d’ores et déjà plusieurs profils de prix. Toutefois, certaines applications ne seront pas payantes, notamment Passport.

Lors de la conférence des développeurs qui se déroule en ce moment, Microsoft a évoqué pour la première fois les prix d’accès à ses applications via sa plate-forme .Net. Bob Muglia, vice-président du département Personal services group au sein de Microsoft, a dévoilé quelques prix. Un accès restreint aux applications .Net sera facturé pour les développeurs 1 000 dollars (1 114 euros) par an, plus 250 dollars (278,55 euros) pour chaque application développée. Mais Microsoft ne dit rien quant aux applications accessibles. Le deuxième palier tarifaire permettra d’accéder à toutes les applications de .Net My Services. Dans ce cas-là, les entreprises devront s’acquitter de 10 000 dollars (11 142 euros) par an et de 1 500 dollars (1 671 euros) par application développée. Une autre offre de prix devrait par ailleurs être décidée par Microsoft. Cette dernière serait basée sur le niveau de service que l’entreprise souhaite avoir. Il s’agira alors pour Microsoft d’offrir des services personnalisés.

Concernant les applications grand public, là non plus Microsoft n’a encore rien décidé, mais l’accès se fera certainement par le biais d’un abonnement, notamment pour l’annuaire MSN ou encore les applications de bureau. Bob Muglia a précisé que certaines applications pourraient être gratuites, et de citer le service d’authentification Passport ou encore Notify, une application capable d’identifier un morceau de musique à partir de quelques notes. En revanche, des applications tels des services de stockage, de calendrier, etc., seront payantes. Les services grand public devraient apparaître courant 2002.

Microsoft annonce toutefois que ces prix sont pour l’instant donnés à titre indicatif. L’éditeur estime que, dans la mesure où .Net My Services pourra être commercialisé par des sociétés tierces comme des fournisseurs d’accès ou encore des opérateurs télécoms, il ne peut pas publier une liste de prix définitive. Reste que si concurrence il y a entre ces fournisseurs de service, elle se fera en partie en fonction du prix initial, en l’occurrence, celui fixé par Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur