Microsoft obtient un nouveau sursis pour sa machine virtuelle Java

Cloud

La récente amitié entre Microsoft et Sun se traduit par un nouveau report de l’arrêt du support de la machine virtuelle Java de Microsoft.

Conséquence du pacte de non-agression mutuelle conclu entre Microsoft et Sun Microsystems, l’éditeur de Windows prolongera jusqu’en 2007 le support de sa machine virtuelle Java, laquelle permet d’exécuter des applications écrites en Java. Rappelons que la machine virtuelle Java de Microsoft avait été à l’origine d’un conflit entre Sun et Microsoft, le premier reprochant au second de ne pas avoir respecté les termes de la licence qu’il lui avait octroyée. Conséquence : la machine virtuelle Java de Microsoft était incompatible avec celle de Sun. D’où le procès intenté par Sun Microsystems, aboutissant en janvier 2001 à un règlement enjoignant Microsoft à cesser la distribution de sa machine virtuelle Java d’ici janvier 2004 et à payer 20 millions de dollars à Sun. En octobre 2003, cette échéance avait été repoussée une première fois à septembre 2004. Microsoft recommande à ses clients de profiter de ce nouveau délai pour migrer vers ?Net ou vers la machine virtuelle Java d’autres fournisseurs, celle de Sun Microsystems par exemple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur