Microsoft offre un sursis à Windows 98

Cloud

En prolongeant de trente mois le support technique de Windows 98, Windows 98 Second Edition et Windows Millennium Edition, Microsoft cherche à contrer l’adoption de Linux, en particulier dans les marchés émergents.

Il y a quelques jours, Microsoft a fait savoir qu’il allait prolonger le support technique de Windows 98, Windows 98 Second Edition (SE) et Windows Millennium Edition (ME) jusqu’à la mi-2006, alors qu’il devait prendre fin, pour les deux premiers, le 16 janvier 2004 et le 31 décembre 2004 pour Windows ME. Toutefois, durant ce délai supplémentaire de trente mois, seul l’accès aux correctifs relatifs à la sécurité sera gratuit ; les autres correctifs – bogues fonctionnels, patchs de compatibilité avec de nouvelles applications… – seront payants. C’est à première vue une bonne nouvelle pour les nombreuses entreprises, notamment les PME-PMI, qui ne se sont pas encore décidées à migrer vers XP. Il est clair cependant que cette décision ne relève pas de la philanthropie mais de la stratégie commerciale. Avec l’émergence progressive d’une alternative à Windows, en l’occurrence Linux, Microsoft se doit de ne pas trop fâcher sa base de clientèle afin de s’assurer de sa fidélité. Il s’agit également de renforcer ses positions dans les pays émergents, ceux d’Europe de l’Est ou l’Inde. En effet, alors qu’elles ne sont plus vendues dans la plupart des pays depuis plus d’un an, les trois versions de Windows concernées par la prolongation sont néanmoins commercialisées par des distributeurs de Microsoft disposant de dérogations. Ces distributeurs opèrent sur certains marchés en développement jugés à fort potentiel pour Windows… et pour Linux.

Et Windows NT ?

C’est ce qu’explique le Gartner Group dans une note récente commentant la décision de Microsoft. Le cabinet d’études estime en revanche qu’en ce qui concerne les pays développés, le prolongement de la période de support technique intervient trop tardivement, et conseille aux entreprises de s’en tenir à leur planning de migration vers XP. D’après ses estimations, 5,7 % des PC d’entreprise fonctionnaient encore sous Windows 98 au mois d’octobre ou de novembre 2003 et, compte tenu des programmes de migration en cours, cette proportion devrait être de 0,3 % d’ici à la fin 2004. A l’échelle mondiale, en intégrant le grand public et les petites entreprises, Gartner estime qu’environ 26,7 % des PC fonctionnaient sous Windows 98 et Windows 98 SE à la fin 2003. De ces chiffres, l’institut déduit que le prolongement du support technique sera en réalité contre-productif pour Microsoft : les utilisateurs de Windows 98 seront moins incités à migrer vers XP et seront tentés d’adopter Linux. Gartner estime qu’il aurait été plus astucieux de s’occuper des entreprises qui ont toujours des PC sous Windows NT Workstation v.4 (NTW4). En effet, celles-ci sont souvent des grandes entreprises dans lesquelles Linux menace moins les positions de Windows. Elles sont nombreuses dans ce cas : toujours selon les chiffres de Gartner, dans les entreprises, 19 % des PC fonctionnent encore sous NTW4, proportion qui devrait tomber à 6,4 % d’ici à la fin 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur