Microsoft ouvre un “centre interopérabilité et cloud” à Bruxelles

CloudEntreprise

Microsoft veut promouvoir le potentiel du cloud en se rapprochant du centre de décision de l’UE. Une manière de concilier l’intérêt général sur l’économie numérique et de mettre en avant ses compétences IT.

La semaine dernière, Microsoft a inauguré un centre d’interopérabilité et de cloud (CIC) à Bruxelles.

Un nouveau signe de sa volonté de capitaliser sur le potentiel d’innovation et de croissance lié au développement de “l’informatique en nuage” (palette de services et de plates-formes Internet hébergés sur les serveurs de Microsoft).

Ce centre IT servira aussi de vitrine pour l’Union européenne qui plaide pour une “économie intelligente, orientée vers le développement durable et l’inclusion” d’ici l’horizon 2020.

Pour Microsoft, cela représente un investissement de 5,3 millions d’euros.

Ce CIC à vocation à “faciliter la collaboration entre les grandes entreprises, les PME, les consommateurs et les services publics en Europe”.

Il servira également de levier pour travailler avec les gouvernements et les décideurs de l’UE.

Pour parvenir à ses desseins, Microsoft compte s’impliquer dans l’élaboration d’un référentiel pour l’usage du cloud au nom d’un marché unique du numérique en Europe.

La firme de Redmond illustre également sa volonté de concentrer 90% de sa puissance R&D (9,5 milliards de dollars) mise au service au cloud.

Selon Jean-Philippe Courtois, Président de la branche Microsoft International, “l’informatique en nuage” constitue une réelle opportunité pour rendre l’économie européenne plus dynamique. Il appelle les PME à exploiter son potentiel.

“C’est un vivier de nouvelles opportunités de business, basée sur l’innovation, la croissance économique et la création d’emplois”, a-t-il déclaré.

En complément, le CIC hébergera aussi un MIC (pour Microsoft Innovation Centre). Ce type de structure permet à la firme IT de se rapprocher du gouvernement de la Région Bruxelles-Capitale.

C’est le deuxième MIC que Microsoft inaugure dans ce pays. Le premier, implanté à Mons (70 km au sud-ouest de la capitale), avait été inauguré en 2009.

Cette structure permettra aux jeunes entrepreneurs d’approfondir leurs formations aux nouvelles technologies et leurs compétences business.

Le MIC abritera une cinquantaine d’espaces démos pour divers secteurs : administration en ligne, santé et bien-être, environnement, éducation, défense…

Les solutions Microsoft seront mises en avant mais l’éditeur assure que l’objectif premier est de convaincre les visiteurs du potentiel du cloud en qualité de vecteur de croissance économique pour la région de Bruxelles.

Le CIC inclut un petit data center (25 serveurs) servira à montrer le degré d’innovation inhérent au cloud.

Microsot pourra également insister sur la dimension collaborative avec l’appui de son vaste réseau global de centres de données dans le monde.

Enfin, le Centre cloud de Microsoft servira aussi d’hébergeur pour le projet  VENUS-C, qui s’inscrit dans le cadre du septième programme-cadre de recherche communautaire.

Il vise à déployer des services cloud pour la recherche scientifique mis à disposition d’instituts académiques de l’UE.

Adaptation en français d’un article d’eWeek.co.uk : Microsoft Opens European Cloud Centre (24/03/11)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur