Microsoft Patch Tuesday : léger en septembre, du lourd en octobre

Régulations
bug-informatique-patch-securite-faille

Microsoft corrige des failles XSS sur Visual Studio Team Foundation Server et System Center Configuration Manager. Le mois prochain, les certificats seront à l’honneur.

Microsoft a livré deux bulletins de sécurité IT dans le cadre de son cycle mensuel de patches.

Le Patch Tuesday de septembre permet de colmater des brèches “importantes” de type “cross-site scripting” (XSS) sur des produits serveurs dans la gamme de l’éditeur de Windows : Visual Studio Team Foundation Server et System Center Configuration Manager.

Elles concernent des élévation de privilèges via une injection de code indirecte selon le CERTA.

“Septembre est un mois calme, fournissant une excellente occasion de travailler à l’amélioration de votre infrastructure de base et peut-être jeter de nouveau un œil sur l’avis de sécurité KB2661254”, qui sera installé automatiquement en octobre”, considère Wolfgang Kandek, Chieg Technical Officer chez Qualys (gestion et scan de vulnérabilités).

Cet expert en sécurité IT considère qu’elle représente un “durcissement de l’infrastructure globale de certificat Windows”.

Tout certificat signé avec une clé RSA d’une longueur de moins de 1024 bits sera déclaré invalide.

“Des longueurs de clé RSA en dessous de 1024 bits ont été cassées dans le passé et sont considérées comme falsifiables. Il est recommandé de générer des clés d’au moins 2048 bits.”

La combinaison de l’incident DigiCert et de la découverte du malware Flame – qui utilisait de manière détournée des certificats signés par Microsoft – a échafaudé la firme de Redmont.

Du coup, celle-ci préfère mettre la barre plus haute en termes de validation de certificat.

En juin, Microsoft avait déjà déployé un correctif d’urgence pour limiter la prolifération de Flame sur les systèmes Windows.

Crédit photo : Photosani – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur